Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
» SIO / présentation rapide
Mar 27 Mar - 19:51 par sio

» Roland CHARRIERE
Ven 8 Déc - 17:13 par Admin

» Gerard Pradelle
Dim 26 Nov - 8:45 par bob2ben

» presentation
Ven 20 Oct - 13:48 par kakou301er

» je me présente : peredeced pour vous servir
Jeu 12 Oct - 19:10 par peredeced

» Alpine A110
Mer 4 Oct - 6:40 par frenchfan

» presentation
Lun 14 Aoû - 9:12 par Admin

» Alfa Romeo 183T
Dim 2 Juil - 19:45 par Péka

» Moi c'est la moto...
Mar 30 Mai - 16:15 par enrimores

Les posteurs les plus actifs de la semaine

visiteurs

Avril 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30      

Calendrier Calendrier


Flandria

Aller en bas

Flandria

Message par scuderia57 le Mar 12 Aoû - 19:36

Flandria

Deux frères, deux marques rivales

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Aux débuts des années 1950, Aimé et Rémi Claeys, les deux fils de Louis Claeys, fondateur de la marque de bicyclettes belge Flandria, décident de se lancer dans la conception d’un engin motorisé. C’est ainsi qu’en 1951 est présenté un premier cyclomoteur Flandria baptisé le Berceau. Ce dernier s’inspire alors fortement de [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] du [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] qui connait alors un énorme succès.

Flandria et Superia

L’engin estampillé Flandria ne tarde pas à rencontrer son public et s’écoule si bien qu’une usine est rapidement construite pour assurer la production. En 1956, un nouveau modèle fait son apparition, il s’agit cette fois-ci d’un scooter à cadre coque nommé Superia. Pourtant, les deux frères sont en mésentente et décident de ne plus s’associer. Alors qu’Aimé conserve la marque Flandria, Rémi choisit pour sa part de partir fonder sa propre marque qu’il prénomme Superia.
La gamme Flandria s’étoffe ensuite avec l’arrivée de vélomoteurs soignés et élégants. Aimé Claeys capitalise également sur le succès [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] pour mettre au point un véhicule en tout point semblable qu’il nomme Velo Flandria. Pourtant, les cyclomoteurs de la marque ont du mal à convaincre et le constructeur décide de se recentrer sur des cyclosports tout comme la marque concurrente de Rémi Claeys Superia qui lance plusieurs modèles sportifs.

La concurrence japonaise


Flandria Mistral

Malgré une forte concurrence, les cyclosports Flandria Ultrasport et Rekord séduisent les jeunes adolescents de l’époque. Avec l’arrivée des années 70, la marque procède à une nécessaire remise au goût du jour de sa gamme de vélomoteurs. Peu de temps après, la marque présente des modèles conçus spécialement pour le tout-terrain ainsi qu’une minibike.
Dans la seconde moitié des années 70, les constructeurs japonais sont en plein essor et viennent concurrencer les marques de deux-roues européennes. Cette rude concurrence entraîne la fermeture de plusieurs usines et cause également l’arrêt de la production des cyclomoteurs Flandria.
La marque continue néanmoins de produire des vélos et connait quelques beaux succès en compétition cycliste.
avatar
scuderia57
Admin

Messages : 2983
Points : 5929
Date d'inscription : 17/07/2014
Age : 62
Localisation : Monaco

http://www.restoremania.org/

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum