Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Mots-clés

matra  

Derniers sujets
» Roland CHARRIERE
Ven 8 Déc - 17:13 par Admin

» Gerard Pradelle
Dim 26 Nov - 8:45 par bob2ben

» presentation
Ven 20 Oct - 13:48 par kakou301er

» je me présente : peredeced pour vous servir
Jeu 12 Oct - 19:10 par peredeced

» Alpine A110
Mer 4 Oct - 6:40 par frenchfan

» presentation
Lun 14 Aoû - 9:12 par Admin

» Alfa Romeo 183T
Dim 2 Juil - 19:45 par Péka

» Moi c'est la moto...
Mar 30 Mai - 16:15 par enrimores

» Yamaha FJ
Mar 11 Avr - 16:33 par Admin

Les posteurs les plus actifs de la semaine

visiteurs

Janvier 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031    

Calendrier Calendrier


Porsche 911 R

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Porsche 911 R

Message par marcelo92 le Lun 11 Aoû - 17:47



Porsche 911 R
Porsche ambitionne d'homologuer la 911 en Groupe 2 (voitures de tourisme) en 1966, alors qu'elle s'est déjà illustrée dans de nombreuses épreuves. Bien que considérée comme une voiture de tourisme, la 911 est engagée au Mans en 1966 en classe GT et franchit la ligne d'arrivée en 14ème position au classement général. Pour l'anecdote, la voiture engagée est venue puis repartie par la route sur ses propres roues.

Le changement de règlement interdit ensuite aux 911 S et 911 T le Groupe 2 et les reclasse en Groupe 3 (GT de série) tandis que la 911 L reste en voitures de tourisme. L'homologation de la 911 T offre de belles perspectives pour la course car elle est plus légère que la S, même équipée du même moteur. A cette époque Porsche propose de nombreuses améliorations possibles à ses clients pilotes privés. L'usine expérimente à ce titre quelques prototypes, dont la 911 R (Rennen / Race). Elle utilise le moteur de la Porsche 906 (ou Carrera 6) à simple arbre à cames en tête et carburateurs triple corps délivrant 210 ch à 8000 tr/mn. Les chemises sont chromées, le vilebrequin a 8 paliers et les bielles en titane, le volant moteur est allégé et l'embrayage simple disque renforcé. La Porsche 911 R se distingue par l'emploi de nombreux éléments en plastique pour sa carosserie (notamment des petits feux arrière caractéristiques) abaissant son poids à 830 kg (soit 120 kg de moins que la T) et des jantes plus larges. En plus des 4 freins à disques, la Porsche 911 R utilise des barres de torsion de 22 mm à l'arrière.

La carrière commerciale de la 911 R restera donc confidentielle, malgré quelques coups d'éclat comme la victoire au Marathon de la Route 1967 et le record de 20,000 km sur la piste de Monza la même année par une équipe suisse. Le point critique était la boîte de vitesse et notamment le pignon de 5ème, le seul vraiment sollicité. Aussi il fût décidé de monter deux pignons identiques sur les 4ème et 5ème rapports, au cas où l'un d'eux lâcherait avant la fin ! La voiture ira jusqu'au bout des 20.000 km à une vitesse moyenne de 209 km/h. Il se dit que le même moteur fût testé pendant 100 heures sur banc après la course, sans modification, pour tester sa fiabilité... assez remarquable. la 911 R laissera également une victoire remarquée au tour de France 1969 avec Gérard Larousse. Au tour de France 1970, Larousse engage à nouveau une 911 R pour remettre son titre en jeu après sa victoire de ance 1969 avec la fameuse 911 R numéro 181. Victoire marquant un doublé avec celle du Tour de Corse de la même année. La légende raconte qu'il avait parié avec la petite équipe responsable du développement pour le Tour 1970 une caisse de champagne pour chaque kilo gagné en dessous de 800 kg, pensant qu'il était impossible de descendre sous cette limite ! Il lui en coûta 11 caisses car sa 911 R restera comme la plus légère des 911 jamais produites : 789 kg ! Ce qui n'était pas une mince affaire en partant d'une base déjà très dépouillée. Malgré tout, face à une concurrence sévère des Matra Simca 650k Larousse ne terminera que 3ème.

En plus des 4 prototypes d'usine, 20 exemplaires de la 911 R seront produits par Baur à Stuttgart. Pour une homologation en classe GT une production de 500 exemplaires était exigée mais au service commercial Porsche on ne cru pas à un tel potentiel de vente pour une 911 aussi dépouillée. Quelques années plus tard, la carrera RS 2L7 prouvera le contraire.

PRODUCTION PORSCHE 911 R : 20 exemplaires + 4 prototypes
avatar
marcelo92
Pilote
Pilote

Messages : 314
Points : 606
Date d'inscription : 05/04/2014
Localisation : Landes

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum