Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Mots-clés

Derniers sujets
» presentation
Ven 20 Oct - 13:48 par kakou301er

» je me présente : peredeced pour vous servir
Jeu 12 Oct - 19:10 par peredeced

» Alpine A110
Mer 4 Oct - 6:40 par frenchfan

» presentation
Lun 14 Aoû - 9:12 par Admin

» Alfa Romeo 183T
Dim 2 Juil - 19:45 par Péka

» Moi c'est la moto...
Mar 30 Mai - 16:15 par enrimores

» Yamaha FJ
Mar 11 Avr - 16:33 par Admin

» Nouveau QuiZ
Ven 16 Sep - 13:16 par FOURNIER

» Présentation
Dim 24 Avr - 16:16 par enrimores

Les posteurs les plus actifs de la semaine

visiteurs

Novembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930   

Calendrier Calendrier


Ferrari F10

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Ferrari F10

Message par scuderia57 le Sam 9 Aoû - 20:59

FERRARI: LA MACHINE A GAGNER?


La Ferrari F10 a été présentée à Maranello. La Scuderia veut redevenir une candidate à la victoire avec cette nouvelle monoplace, qui sera confiée à Fernando Alonso et Felipe Massa.

La F10 a un nez très long et incurvé, comme sur la Red Bull RB5 de la saison 2010, qui devrait être copiée dans de nombreux domaines cette année.

L’arrière de la monoplace est plus gros qu’en 2009, pour abriter un réservoir dont la taille a été doublée en raison de l’interdiction des ravitaillements.

Ferrari a concentré de nombreuses ressources sur cette monoplace. Le but est de retrouver les sommets après une saison 2009 calamiteuse, conclue avec une seule victoire.

Felipe Massa va se charger du premier roulage de la F10 dans la journée, sur le circuit de Fiorano. Fernando Alonso devrait la découvrir à Valencia, la semaine prochaine.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Données techniques

**Conformément à la décision prise par l’intégralité des écuries du championnat du monde de Formule Un, le KERS a déserté les F1.
** Le poids total de la monoplace (eau, lubrifiants et pilote inclus) atteint 620 et non plus 605 kg. Une prise de poids nécessaire (malgré la disparition du KERS, dont le poids n’apparaissait pas officiellement dans la fiche signalétique de l’ancien cheval cabré) pour aménager un réservoir de carburant plus spacieux – interdiction de ravitailler oblige.

Châssis :

- Structure composite en nid d’abeille et carbone
- Boîte de vitesses Ferrari longitudinale
- Différentiel à glissement limité mécanique
- Boîte de vitesses électronique séquentielle semi-automatique type ‘Quick Shift’ (changement de rapports sans à-coup)
- Nombre de vitesses : 7 + marche arrière
- Disques de freins Brembo, en carbone, ventilés
- Suspension indépendante, activation des ressorts par un poussoir à l’avant et à l’arrière
- Poids (eau, lubrifiants et pilote inclus) : 620kg
- Roues : BBS (avant et arrière) de 13’’

Moteur :

- Type : 056
- Nombre de cylindres : 8
- Bloc-cylindres en fonte d'aluminium
- Architecture : En V à 90°
- Nombre de soupapes : 32
- Distribution pneumatique
- Cylindrée : 2398 cm3
- Alésage : 98 mm
- Poids : >95 kg
- Allumage et Injection électronique
- Carburant : Shell V-Power
- Lubrifiant : Shell Helix Ultra

La nouvelle-née de la Rossa présente également des nouveautés inhérentes aux règlementations techniques : réservoir plus spacieux et pneus avant élargis. Le responsable de la conception de la F10, Nikolas Tombazis, décrypte le scanner du squelette de la F10.

Philosophie
Pour la nouvelle F10, nous avons du revoir la globalité du projet, du museau jusqu’à l’aileron arrière et ce pour deux raisons principales : 1) Les modifications substantielles apportées à la règlementation 2) Le fait que nous devions trouver un gain de performance car nous accusions un déficit évident dans ce domaine par rapport la concurrence. Nous avons dû rallonger l’empattement de la voiture pour intégrer le réservoir d’essence, plus volumineux qu’auparavant, puis revoir l’avant de l’auto car les pneus sont différents. Nous avons également dû revoir le dessin de l’essieu arrière pour exploiter au maximum le double diffuseur. Dans cette région de la F10, le département aérodynamique a essayé d’améliorer le flux d’air et d’augmenter les appuis.

Train avant

Nous avons commencé le dessin de la voiture par son train avant afin d’améliorer le flux global autour de la carrosserie. Ceci a grandement défini la forme du museau et du soubassement de la voiture, ce qui nous conduit jusqu’au diffuseur, que nous voulions plus efficace. L’aileron avant a été redessiné car nous souhaitions améliorer le tourbillon d’air qu’il génère et qui se dirige vers l’axe des roues arrière. Du fait des règlements nous nous sommes débarrassés des flasques sur le côté des roues ; elles jouaient un rôle aérodynamique significatif et nous avons essayé de compenser cette perte notable en redoublant de travail. Globalement, même si l’avant de la voiture partage quelques similitudes avec l’ancienne version, il a été entièrement revu.

Diffuseur

Nous avons légèrement rétréci les dérives dans le but d’améliorer le flux d’air qui s’engouffre autour et sous la voiture et donc celui qui se dirige vers le diffuseur. En termes d’aérodynamique, nous devons satisfaire une plus grosse exigence ; en effet, l’année dernière nous avions dû construire un diffuseur qui n’était pas suffisamment efficace car la voiture n’avait pas été imaginée autour de cet élément. La boite de vitesses était trop grosse et trop large et empêchait une bonne exploitation du diffuseur. La boîte de vitesses est donc plus petite, ce qui laisse plus de place au diffuseur. La région autour du diffuseur est très différente de celle de l’année dernière. Suspensions, travail mécanique et boîte de vitesses ont été revus. Du fait des travaux concernant le diffuseur, nous avons du revoir le flux d’air autour des freins, des roues arrière, tout est très différents de la voiture précédente.


Adhérence

L’aileron arrière est l’évolution la plus graduelle par rapport à la F60. Il y a des différences mais elles ne sont peut-être pas très visibles. En ce qui concerne la partie mécanique, les suspensions arrière et avant ont été modifiées pour améliorer la dynamique de la voiture. La suspension, sa géométrie et les amortisseurs sont également différents. La suspension arrière a été remodelée car nous comprenons mieux les nouveaux pneus et voulons les rendre plus efficaces. Nous avons énormément travaillé dans ce domaine, notamment avec l’équipe du simulateur, afin de trouver le meilleur compromis.


Châssis

Il a été revu et corrigé pour intégrer le réservoir qui est bien plus volumineux. Quand un réservoir est aussi gros, vous voulez utiliser chaque cm3 d’essence ! Vous ne souhaitez pas retrouver des quantités superflues de carburant à la fin de la course. Nous avons donc revu tout le système, mais le réservoir plus gros nous a forcés à composer avec un châssis plus long et plus large.De ce fait, il a fallu travailler sur un nouveau système de refroidissement car en gardant le même que l’année dernière, l’auto aurait été trop large et aurait donc perdu de son efficacité aérodynamique.


Répartition des masses

La répartition des masses a bien entendu une influence. Nous utilisons de nouveaux pneus et nous avons besoin d’une nouvelle répartition ; ça a non seulement une influence sur le lest embarqué mais aussi sur le positionnement des ailerons avant et arrière car il faut répartir le poids harmonieusement. Nous avons utilisé les données fournies par les simulations à propos des nouveaux pneus.


Boîte de vitesses

Quelques pièces internes de cette boîte plus fine ont dû être redessinées afin de faire en sorte que la boîte soit efficace et suffisamment rigide. C’était un chantier important pour l’équipe.

Source Auto Moto 365



Interviews

Stefano Domenicali.
« Nous avons 2 nouveaux pilotes. Pour quoi 2 nouveaux ? Fernando est double champion et nous dirons jamais 2 sans 3 ! Il est déjà l’un des plus grands champions de l’histoire de la F1 et c’était le bon moment pour lui, ainsi que pour nous. Il veut retrouver le succès et nous voulons retrouver le concept d’équipe qui anime notre groupe. Quant à Felipe, nous parlons d’une nouvelle version de lui. Après un championnat aussi dramatique que celui de l’année dernière et avec son accident survenu en Hongrie, Felipe a tous les atouts pour prouver qu’il est un pilote qui peut avoir beaucoup de succès, il peut prouver qu’il veut poursuivre l’aventure que le destin a brutalement interrompu en Hongrie. Bonne chance à tous les deux ! Ce championnat est très important pour nous. Le dernier n’a pas été très réussi, pour diverses raisons, et c’est pourquoi nous abordons celui-ci avec l’intention d’être compétitifs. C’est d’ailleurs ce que Ferrari mérite. »

Felipe Massa.
« C'est sans aucun doute un grand plaisir d'être ici, à une autre présentation de Ferrari, c'est un moment spécial car l'année dernière a été difficile. J'ai eu l'accident et tout le reste qui s'est passé. Je suis fier et très heureux, et je sens que je veux travailler plus que jamais. J'espère donc vraiment que ça sera une voiture très compétitive et que nous nous battrons pour le championnat et que notre Ferrari, la voiture rouge, sera en pole position. Nous voulons vraiment le faire et je suis content d'être ici. »

Fernando Alonso.
« C’est la première fois pour moi, ma première présentation pour Ferrari. Je ressens une grande émotion. Je veux remercier toute l’équipe qui a énormément travaillé ces derniers mois pour créer cette nouvelle voiture. Merci également à nos partenaires et sponsors qui partagent notre passion. Nous sommes prêts à relever ce défi et à nous donner à 100%. Avec Felipe, j’espère rendre heureux les supporters de Ferrari en gagnant le championnat! »

Aldo Costa, directeur technique.
«La F10 est le résultat d’un intense travail qui a débuté dès le printemps 2009. La décision stratégique fut de nous concentrer sur le développement d’une nouvelle monoplace. Le double diffuseur a révolutionné la conception du projet. Notre principal atout est que la monoplace, le moteur et la transmission ont été conçus sous le même toit. Nous avons apprécié ce potentiel chaque jour et nous voulons encore l’exploiter autant que possible. Le F10 représente un grand pas en avant en matière de compétitivité.»

Luca Marmorini, patron des départements moteur et électronique.
« La saison 2010 représente un nouveau défi pour les ingénieurs moteur. L’interdiction des ravitaillements en course changent les paramètres de consommation qui deviennent prépondérant dans la performance. Le gain dans la gestion de l’essence implique tout le monde, des ingénieurs aux pilotes. On ne peut pas changer le moteur et nous n’avons plus de SREC. Nous avons investi dans des matériaux et des processus pour réduire les coûts, optimiser l’essence et la lubrification pour permettre à la F10 de gagner. La fiabilité reste le premier objectif. Nous avons travaillé pour l’optimiser sur banc, très proche des conditions de course.»

Nicholas Tombazis, designer en chef.
«Le diffuseur est fondamental. Pour optimiser la performance, nous avons revu le train arrière et déplacé les différents composants pour l’intégrer au mieux. Sur la F10, il est beaucoup plus gros et plus performant par rapport aux précédentes saisons.»
avatar
scuderia57
Admin

Messages : 2983
Points : 5929
Date d'inscription : 17/07/2014
Age : 61
Localisation : Monaco

http://www.restoremania.org/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum