Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Mots-clés

Derniers sujets
» Alfa Romeo 183T
Dim 2 Juil - 19:45 par Péka

» Moi c'est la moto...
Mar 30 Mai - 16:15 par enrimores

» presentation
Jeu 11 Mai - 22:05 par goubito

» Yamaha FJ
Mar 11 Avr - 16:33 par Admin

» Nouveau QuiZ
Ven 16 Sep - 13:16 par FOURNIER

» Présentation
Dim 24 Avr - 16:16 par enrimores

» réplique ford GT40
Dim 28 Fév - 16:43 par enrimores

» new member sadsac72
Lun 28 Déc - 16:43 par enrimores

» Remets toi vite gamin
Sam 18 Juil - 17:44 par scuderia57

Les posteurs les plus actifs de la semaine

visiteurs

Juillet 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31      

Calendrier Calendrier


HONDA CB 250 K3 de 1971

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

HONDA CB 250 K3 de 1971

Message par Fada33 le Mar 5 Aoû - 18:22

Au début ce n'était qu'une épave pour récupérer les pièces, voici les photos de l'annonce :






Certes elle paraît déjà mignonne mais j'ai besoin de quelques pièces, sauf que la principale, le garde boue avant n'y est pas !

Pour 700 euros je la prends avec sa (vieille) carte grise elle est de 1971 et c'est une 1ère main, mais elle a été mal stockée. Par contre elle est VRAIMENT bien et Bernard me dit "tu vas quand même pas la démonter", il a raison et je sais déjà que je vais la garder et la voilà à la maison.  Bernard est venu avec sa remorque des années 70 de l'époque où il avait son magasin...



Il faut dire que Philippe qui me l'a vendue a déjà fait un gros boulot de remise propre, franchement je n'ai pas grand chose à faire : la compléter, remonter les boîtes à air, trouver sélecteur et garde boue et surtout la remettre en route.
Il y a avec un carton contenant de la visserie diverse, 1 joli carter latéral, 1 affreux carter latéral, les boîtes à air et deux rétros minuscules.




La peinture pas défraîchie porte malheureusement de nombreuses traces d'usage (surtout le réservoir) et d'oxydation.










Je vais la mettre en route pour rouler avec, le temps que la 350 soit finie. Elle restera en l'état après vérification des freins. Le pneu avnt est neuf (K81) l'arrière... Bof !


Les boîtes à air sont préparées en même temps que celles de la 350 : nettoyage des filtres (très encrassés) et peinture des caches noirs



Jeudi 3 février : à l'attaque !
J'ai décidé de lui mettre le garde boue de la 350, il est inadapté mais pas vilain, je le fixerai bien. Démontage de la roue les freins sont sales, très sales, les garnitures sont bonnes. Nettoyage, dépoussiérage, déglaçage. L'état de surface des moyeux a été fait par le précédent propriétaire. Il suffit de nettoyer un peu et de polir les biellettes.




Avant
Après


Le sélecteur de la 350 est monté, les boîtes à air ainsi que l'ensemble avant :


 Pas mal non ?


Surprise sur lbc une annonce de vente de deux carters latéraux : le gauche naze, le droit en état avec un sigle 350 et surtout la bonne couleur !
J'envoie un mail et c'est... Rémy qui m'a vendu le 350 qui répond !!!
Vendredi me voilà chez Rémy pour 5 € j'ai les carters et une paire de garnitures arrières neuves.







Ah ! ils sont minables et bien tachés mais pas de problème, une heure de travail et le résultat est là :



D'accord il est marqué 350 mais on ne regarde qu'un côté à la fois et c'est en attendant d'en trouver un intact en 250.


Petit conseil pour ceux qui démontent le sigle du carter ATTENTION la petite agrafe derrière tient TRES bien, si on fait levier on casse le têton de fixation (j'ai fait levier...) il faut donc tirer en douceur en essayant de plier un clip de l'agrafe. Comme de toutes façons on doit en casser au moins un, il faut savoir que la colle super glue va très bien pour la réparation, ça semble plus costaud qu'avant.


Un bon mois s'est écoulé, j'ai travaillé sur la 350. Aujourd'hui 24 février, Bernard est venu pour la mettre en route. Objectif : régler l'allumage... Et voir le reste.
On travaille à l'étroit, on n'y voit rien mais dehors il flotte, vraiment on n'est pas à l'aise. D'emblée, il s'avère que les rupteurs sont fatigués, voire morts. On récupère donc ceux de la 350 qui sont bons puisqu'elle marchait. Après vérification et montage, Bernard règle ça aux petits oignons grâce à sa lampe, à ses souvenirs et surtout son savoir faire. 40 ans de mécanique moto ça cause !!!
Il trouve qu'elle n'a pas trop de compression, après réglage: essai.
Riguerague, riguerague, rien ne se passe, visiblement, l'essence n'arrive pas. Les carbus sont pleins mais rien sur le cylindre gauche, le seul qui devrait en avoir ! Donc vis des cuves défaites, petit soufflon et roule ma poule, ça démarre ! En plus elle tourne bien rond, pas un vilain bruit, juste les soupapes qui ferment bien on les entend, demain il faudra les régler. En plus elle pisse l'essence mais c'est juste la liaison sous réservoir qui est trop courte, elle s'est déboîtée. Tout semble aller bien côté moteur. L'embrayage est impossible à tendre, Bernard pense que le câble n'est pas le bon. Il me charge donc pour demain de sortir le réservoir et de démonter le câble, on mettra celui de la 350.
 Le maître est parti, je vire le réservoir après l'avoir vidé par le robinet, ensuite il faut tirer ce p.... de tuyau de liaison qui refuse obstinément de sortir et qui lâche d'un coup pour vous faire mettre un beau "gnac" sur le dessus de la main ! Là je vois le câble d'accélérateur en vrac, coudé, pas étonnant que le ralenti soit si haut, il semble mal réglé aux carbus également. Je défais ensuite le carter de commande d'embrayage. Là il me semble bien que le câble n'est pas en cause mais plutôt le ressort de l'étrier qui est démesurément long, de sorte que le câble ne peut être tendu suffisamment. Il faudra trouver un ressort demain ou piquer celui de la 350... Le gag de l'hietoire c'est que la 250 était sensée servir de banque de pièces pour la 350 et non l'inverse ! Mais elle est si mignonne...






Il faut que je trouve des caoutchoucs pour fixer les carters, les vieux sont si secs que les carters ne rentrent pas, je verrai chez DD moto team. En principe demain elle devrait marcher, on verra.


Bernard est venu pour régler les soupapes et il l'a fait ! En même temps on a dû prendre le carter d'embrayage de la 350 car le mécanisme de commande a été remonté sans le petit plateau avec ses 3 billes. Le ressort était donc détendu et ça ne débrayait pas. Maintenant ça marche, mais sur la 350 il me faut trouver cette pièce. Soit dit en passant il est superbe mon carter, mais vu le temps passé dessus !..
 J'ai dû aussi repasser des câbles qui étaient un peu en vrac. Sans le réservoir on y voit beaucoup mieux. Il manque des vis de carter aussi. Demain je m'occupe de remonter le réservoir, de régler le frein avant et en principe elle est prête. Après tout le temps sera pour la 350 !
Sauf que la météo est exécrable pour demain...






Il est fort ce Bernard ! En plus le pauvre, il a paumé ses lunettes alors c'est pas fastoche pour lui !




C'est le carter d'embrayage fourbement piqué à la 350.




Samedi 26 février, le réservoir est remonté, le carter d'embrayage refixé, le câble d'accélérateur dans son passage, celui d'embrayage aussi. Un peu de visserie BTR pour compléter et assortir. Commande d'embrayage réglée et ça marche. Les premiers tours de roues sont effectués dans le lotissement, elle va bien on dirait : à confirmer !
Dimanche, je vais chercher une plaque d'immatriculation et ce soir je trouve une assurance. Après réglage du frein avant, me voilà de quoi rouler et attendre sereinement la préparation de la 350.


Aujourd'hui mercredi, je ne suis escrimé sur l'électricité, plus de clignotant droit alors qu'il fonctionnait, pas de témoin de phare ni de point mort et le stop qui ne marche pas sur le frein avant. Pour le témoin de phare, c'est l'ampoule en cause, mais je n'en ai pas. Le voyant de point mort aussi sans doute, mais impossible de vérifier, l'ampoule ne sortant pas car le compteur est mal monté sur son support, il faudra démonter l'ensemble. Le stop c'est une autre histoire, il manque une petite pièce en plastique qui fait contact avec le levier. J'en ai fabriqué une avec un bout de tuyau de WD40, ça fonctionne mais pas parfaitement. Autre souci, à chaud, après avoir tourné 10 minutes il y a de l'huile qui coule dessous et je ne vois pas d'où. J'ai donc mis un carton dessous pour la nuit...
Le reste est terminé et voilà ce que ça donne, elle tourne mais il faut bien écouter la photo !




Dimanche 20 mars, j'ai encore passé plus de deux heures sur ce clignotant, tout, j'ai tout essayé, même de changer la centrale, rien n'y fait, je ne comprends pas et ça m'énerve !
Il y a encore un suintement sur le haut moteur, j'ai changé un joint de cache culbuteur, on va voir. Il semble aussi qu'il y ait une fuite à la prise de compte-tours. Je m'en suis occupé. Maintenant ça a l'air étanche. J'ai enlevé le réservoir, rincé un peu, il y avait des petites particules, il est pourtant traité restom. Elle démarre très bien. Elle n'est toujours pas assurée, j'attends qu'il pleuve !


Mardi 29 mars, la moto perd toujours de l'huile lorsqu'elle est en pression et un peu après. Il est quasi certain que cela vient du compte tours, il faut que je m'en occupe...


Nous sommes fin avril. La moto bien remontée présente une fuite d'huile au couvre culasse. Ce n'est pas important ni dangereux mais il faut sortir le moteur pour agir. Je n'en ai ni l'envie ni le temps car ce n'est pas ma restauration pour l'instant. De plus dégager des sous pour l'autre me sera utile, je décide donc de la mettre en vente.
Dimanche 24 avril la moto s'en va. Son nouveau propriétaire va la restaurer. Il compte s'en servir au quotidien, la mécanique ne lui fait pas peur car il s'y connaît.


J'aimais bien cette moto, mais je la regarde partir sans regret, la page est tournée...
avatar
Fada33
Pilote
Pilote

Messages : 283
Points : 449
Date d'inscription : 03/04/2014
Age : 61

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum