Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Mots-clés

Derniers sujets
» presentation
Lun 14 Aoû - 9:12 par Admin

» Alfa Romeo 183T
Dim 2 Juil - 19:45 par Péka

» Moi c'est la moto...
Mar 30 Mai - 16:15 par enrimores

» Yamaha FJ
Mar 11 Avr - 16:33 par Admin

» Nouveau QuiZ
Ven 16 Sep - 13:16 par FOURNIER

» Présentation
Dim 24 Avr - 16:16 par enrimores

» réplique ford GT40
Dim 28 Fév - 16:43 par enrimores

» new member sadsac72
Lun 28 Déc - 16:43 par enrimores

» Remets toi vite gamin
Sam 18 Juil - 17:44 par scuderia57

Les posteurs les plus actifs de la semaine

visiteurs

Septembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930 

Calendrier Calendrier


Honda 350 CB

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Honda 350 CB

Message par Fada33 le Mar 5 Aoû - 18:20

Mercredi 1er février :


Et il est bien là l'hiver, ça caille, ça pèle, on se gèle, ce matin 0 dans l'atelier autant dire pas grand chose.
Dans ces conditions impossible de travailler sereinement. Le chauffage électrique rame comme un perdu, pour faire bonne figure, j'ai préparé deux moteurs pour la vente : un 350 k1 et un 250 k3. Cela me dégagerait bien et me permettrait de réinvestir un peu...


Voici celui de la 350 :




Et celui de la 250. Jamais ouvert en superbe état, bien plus beau en vrai que sur la photo en plus !




Ensuite un lecteur m'ayant demandé comment relier ses carbus, j'ai photographié  ceux de la 350.
Pour ceux qui seraient intéressés, regardez donc :








C'est par choix personnel qu'il n'y a pas de durit au trop plein de cuve, ainsi si ça pisse ça se voit tout de suite !
On peut aussi constater à quel point l'oxydation a refait son apparition. La 350 était dans un abri non attenant et l'humidité omniprésente de ces deux derniers mois a fait son oeuvre...
Ce n'est pas catastrophique (moins que sur les photos) et il me sera possible de reprendre tout ça au démontage du moteur.
Ce mois ci, j'ai la possibilité de réaliser avec un autre Alain un échange de roues : il a les k1 qu'il me faut et j'ai les k4 qu'il lui faut alors... Le problème est que nous sommes à 600 km et encore il s'est rapproché, il habite en Corse !
Inutile de penser à un démontage quelconque dans les 4 jours qui viennent, nous avons même la neige annoncée et la neige ici...

Mercredi 15 février :

Il vient de s'écouler 15 jours de froid intense (jusqu'à -13°). Dans notre région c'est exceptionnel et tel les écureuils, nous vivons au ralenti. L'atelier est resté plusieurs jours en des températures négatives, et le Alain est resté devant son poële à bois !
Le 15 c'est le jour de la sortie de Moto Légende, donc un bon jour ! En plus le soleil est là et les températures positives aussi, du coup les motos sont sorties du garage. Chacune sa batterie et silence on tourne... Hélas une mauvaise surprise nous attend en sortant au grand jour. L'oxydation s'est invitée un peu partout, surtout sur la pauvre 350 qui est pourtant restée au garage avec l'autre. Il semble que l'erreur a été de ne pas protéger les pièces polies. Voici ce que j'ai trouvé :


















Rien de terrible, mais un travail de remise à niveau qui n'était pas indispensable... La poudre blanche sur l'alu c'est vite fait : un coup de chiffon et du Belgom. L'acier oxydé sera passé à la laine d'acier et surtout protégé au Rustol ensuite. La boulonnerie trop rouillée je la changerai.
Bien plus ennuyeux est le problème de la roue arrière. En effet, nous devions Alain et moi faire un échange, il a des roues de k1 et  besoin de roues pour sa k4, nous avions donc convenu de nous retrouver pour échanger. Si la roue avant est intacte voici la roue arrière :



De nombreux rayons sont très oxydés, un sur cette photo est plié (sûrement le mécano au montage du pneu). La jante est abîmée à l'endroit où le pneu a été "terminé" le chrome entamé a laissé place à la rouille. Dans ces conditions, je vois mal comment l'échange pourrait se faire, car les roues d'Alain semblaient elles en bon état. C'est bien dommage les jantes de k1, spécifiques, sans être rares ne sont pas monnaie courante.

Bernard est passé pour cette remise en route et à l'écoute du bruit de la 350, il pense que ce pourrait être la chaîne de distribution trop tendue. Il viendra donc pour un réglage, voire le changement du tendeur si besoin. Aucun souci, j'ai ça en magasin ! Nous réglerons par la même occasion la carburation car le carbu gauche ne donne pas à l'accélération.
Pour avancer les travaux, j'ai donc démonté réservoir et filtres à air. Puis tout étant accessible, essuyage des alus pour éliminer la poudre blanche et changement de quelques boulons. D'autres sont passés à la laine et demain tout ce petit monde sera protégé par du Rustol. Ce produit est un excellent antirouille protecteur. Son seul défaut est un séchage assez lent.

Depuis plusieurs mois dans un tiroir, un caoutchouc de kick attendait patiemment. D'un diamètre de 9mm il doit passer sur une tige de 13mm, cherchez l'erreur, 4mm de différence ce n'est pas rien ! On ne trouve plus de caoutchoucs de 13 ils sont tous livrés en 9mm et ça donne ceci :



Je doute beaucoup, d'autant que l'ancien mesure 12mm de diamètre. M'étant renseigné sur la méthode, j'ai entendu toutes les versions... De ceux qui n'en ont jamais monté :
"t'as qu'à" "tu devrais" "il faut" "le mieux c'est..."
Fort de ces conseils et d'un décapeur thermique, me voilà à l'oeuvre. Chauffe du caoutchouc, produit à vaisselle sur le kick coincé dans l'étau et on enfonce ! Du moins on essaie. Déjà faire  passer le bout, je vous raconte pas, ensuite le faire glisser même avec le produit, mission très difficile.
Dix bonnes minutes pour en arriver là :



A ce stade le lecteur avisé se dit que c'est bon. Que nenni, point du tout, il faut chauffer encore, appuyer tel le bourricot et peu à peu il s'enfonce. Las, arrivé au bout du bout il reste à passer le dernier millimètre pour l'enfiler complètement et là : horreur, malheur, le bougre se déchire. Trop ramolli par la chaleur, trop dilaté, il se déchire comme un vulgaire morceau de papier.
Heureusement j'avais conservé l'ancien ouf...
Demain, démontage de la roue avant pour vérifier le frein qui ne freine pas du tout...

Jeudi 16 février :

La roue n'a pas été démontée, en revanche la moto a reçu des soins cosmétiques. Quand je vois les articles de l'an dernier et les photos des pièces préparées, je me dis que c'est vraiment dommage que cette moto se soit oxydée à nouveau.
Cet après-midi, traitement des aciers bruts au Rustol : entretoises, têtes de boulons, écrous et tous les rayons de la roue arrière. Graissage de la chaîne toute rouillée orange (!) et peinture en noir des fixations des repose-pieds.
Voici la moto, on la dirait revenue un an en arrière :





Ensuite, j'ai préparé une barre complète de repose-pieds qui devrait aller mieux que l'actuelle. En effet elles n'ont pas la même forme et celle qui est sur la moto "envoie" la béquille latérale trop en arrière, elle n'appuie pas sur son caoutchouc butoir sous le pot. Des photos des deux barres comparées seront plus parlantes, mais j'ai peint et une barre est au séchage.
Bon signe météo, les vols d'oies qui se succédaient dans le ciel, les grands froids sont derrière nous !



Avant de refermer cet article, je ne résiste pas au plaisir de publier ces photos de la 4 pattes de mon copain Gilles (perdu de vue) prises en 73/74 à Andernos :





Il avait acheté cette moto neuve et l'avait équipée avec cet ensemble selle/réservoir "Japauto", le carénage était d'une autre marque (Bell, Altus ?)
Gilles avait toujours de très belles motos et la centrale toujours par terre, pas lui, la centrale !..

Lundi 20 février :

La roue avant a besoin de soins. Au passage, j'aimerais résoudre également le problème de la béquille latérale qui, repliée ne repose pas sur le support situé sous le pot. On dirait qu'elle est trop longue, mais ce n'est pas le cas, en comparant avec la barre des repose-pieds de la 250 et celle qui était sur la dernière épave, il s'avère que le problème vient de là. La barre de la 350 est (très) légèrement tordue vers l'arrière, 1cm environ mais cela suffit. Comme j'ai préparé la barre de l'épave pour la vendre, finalement je le garde et un échange s'impose.



Elle est bien présentable maintenant et surtout la latérale tombe pile poil sur son taquet en caoutchouc, là sous le pot. Ainsi, je pourrai l'attraper  du bout de la botte sans contorsions.

Cela étant fait : place à la roue avant. Deux ennuis, l'oxydation et le manque total de freinage.



Au démontage, le frein à l'intérieur est superbe : propre avec des garnitures neuves, normal ça  a été restauré il y a quelques mois et ça n'a pas roulé... Pourtant il ne freine pas. Heureusement encore, j'en ai un d'avance et la comparaison est possible. Il semble qu'une came soit légèrement, mais vraiment légèrement décalée elle ouvre un peu même au repos. Je démonte donc et en profite pour polir mieux que je ne l'avais fait, le moyeu et le frein en lui même.



Remontage ensuite de cet ensemble qui a fort belle allure maintenant !..





Il ne restera plus qu'à remonter cette roue après nouveau nettoyage des bras de fourche et du garde-boue. Puis, Bernard doit passer dans la semaine pour vérifier la tension de la chaîne de distribution et le réglage des carbus. Si le bruit du moteur n'est qu'une affaire de tendeur de chaîne, la moto pourrait être opérationnelle rapidement. Je croise les doigts...

Ne reculant devant aucune tâche ingrate*, je me suis "attaqué" à la rénovation de la 250. Ingrate car il y a à la fois, beaucoup et très peu à faire dessus. De fait on ne sait pas trop par quel bout commencer ! Dans son cas on ne peut parler de restauration celle-ci ayant été faite il y a quelques années. Il s'agit plutôt d'une remise à niveau esthétique et d'une reprise de points pas ou mal restaurés. Ce travail va faire l'objet d'une page dans ce blog.
* ingrate tu parles ! trop content...


Jeudi 23 février :


La roue avant remontée, le freinage est exactement aussi nul : levier à fond je pousse la moto sans forcer !
Nous en sommes à nous demander si le moyeu n'est pas en cause ou le câble peut-être ?
Puis Bernard est venu, Bernard a vu, Bernard a  vaincu les carbus. Nous les avons changés en montant ceux (rénovés) de l'épave qui au démontage se sont avérés être reconditionnés : joints, flotteurs, gicleurs. Les membranes en bon état, l'aspect convenable, Bernard les a réglés "aux petits oignons" sur l'établi et il ne reste qu'à les remonter. Mais auparavant il avait réglé la tension de chaîne de distribution, vérifié le tendeur. La moto avait été remise en marche et, dès sa montée en température le bruit s'est à nouveau fait entendre : Arghhhh !!! 
Bernard n'est pas inquiet outre mesure, ce bruit ne l'affole pas spécialement !










Dans la rubrique souvenirs, Bernard m'a porté deux écussons d'époque. Un datant de 1973, le moto-club pirate "CLAG33" dont nous faisions partie avait organisé une concentration. L'autre date de la période 70/80 c'est l'autocollant du magasin de Bernard, je voudrais essayer de le faire reproduire pour le mettre sur les motos.




Demain remontage des carbus et des pièces au-dessus : filtres, réservoir, selle...

Vendredi 24 février :

Pour commencer, montage des carbus avec réglage de la commande de câble. Cela me demandera du temps car un des 2 câbles d'arrivée est plus long, ou détendu, que l'autre. Il s'agit que la poignée de gaz tire sur les 2 exactement en même temps.
On voit bien sur la photo la différence de réglage pour rattraper le jeu !



Puis la belle est remontée après un sérieux nettoyage polish. Elle est vraiment jolie :







Il est vrai que depuis quelques temps j'ai de l'aide à l'atelier, une aide efficace toujours au plus près de l'action. C'est mon nouveau commis de garage ! Il me porte les chiffons, dégage les morceaux de durite, humidifie les joints, déplace quelques outils et surtout regarde de près, de très près, sans oublier de nettoyer mes lunettes lorsque je me couche sous la moto...



Dans la soirée je me suis mis en tête de trouver pour quelle raison cette 350 ne freine pas. Aidé par mon apprenti, nous nous sommes rendu-compte que l'axe de roue avant n'est pas le même sur les 2 motos, celui de la 350 étant plus large de 5mm, ceci à cause d'une rondelle plus épaisse :



Sur la photo au-dessus on voit bien la rondelle double entre le moyeu et le bras de fourche.
Ci-dessous elle est simple :




Il nous a donc semblé que le tirant de frein (plaque chromée percée) qui bloque le moyeu, travaillait bien droit, alors que sur la 250 il travaille en biais. La 250 freine, pas l'autre. De là à franchir le pas, il n'y a qu'un pas... Que nous ne franchissons pas !
On n'accuse pas sans preuves, on en a condamné pour moins que ça. Enquêtons d'abord, direction l'ordinateur et les part-lists. Le verdict tombe : la rondelle double provient d'une k4 qui a la fourche différente.
D'ici que le problème vienne de là, il n'y a qu'un pas... Vous devinez la suite...
Démontage de la roue de la 250, changement d'axe et demain on essaiera.
Si c'est ça il me faudra trouver un axe, quelle c.....  j'en ai vendu 2 !

Fin février :

Le mois se termine, bientôt le printemps. Le forum Honda m'a bien aidé dans la quête à la vérité freinatoire. Après avoir fait fumer les cerveaux des membres sur les causes possibles de cette absence de freinage, la solution a jailli sous la forme :
" mais tu as bien réglé tes cames au moins ? Il te faut un angle de 90° levier tiré"
Me voilà parti à l'atelier rapporteur en main (j'exagère) et là horreur, l'angle devait faire 100°. Réglage, tension, essai ça marche ! Ou plutôt ça freine, et bien en plus...
Sur ce coup, la roue avant de la 350 se retrouve sur la 250 dont le pneu avant est trop gros la rendant floue. J'ai porté l'autre roue chez le mécano qui va y mettre un K81 de 300x18 soit la bonne dimension. Dans une dizaine de jours, la 350 aura alors une monte en pneu équilibrée en taille et modèle. Je pourrai alors partir l'essayer avec ses nouveaux carbus.
En attendant, j'ai sorti un peu la 250 avec le soleil histoire de vérifier qu'elle fonctionne bien, ce qui est le cas. Dès que la 350 sera opérationnelle, je procéderai à la finition de la 250.



avatar
Fada33
Pilote
Pilote

Messages : 283
Points : 449
Date d'inscription : 03/04/2014
Age : 61

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum