Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Mots-clés

matra  

Derniers sujets
» presentation
Ven 20 Oct - 13:48 par kakou301er

» je me présente : peredeced pour vous servir
Jeu 12 Oct - 19:10 par peredeced

» Alpine A110
Mer 4 Oct - 6:40 par frenchfan

» presentation
Lun 14 Aoû - 9:12 par Admin

» Alfa Romeo 183T
Dim 2 Juil - 19:45 par Péka

» Moi c'est la moto...
Mar 30 Mai - 16:15 par enrimores

» Yamaha FJ
Mar 11 Avr - 16:33 par Admin

» Nouveau QuiZ
Ven 16 Sep - 13:16 par FOURNIER

» Présentation
Dim 24 Avr - 16:16 par enrimores

Les posteurs les plus actifs de la semaine

visiteurs

Novembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930   

Calendrier Calendrier


MONTAGE DES MOTEURS A L’USINE PANHARD

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

MONTAGE DES MOTEURS A L’USINE PANHARD

Message par scuderia57 le Mar 29 Juil - 14:31

Panhard Racing Team
Copyright © 2010


 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Nous avons vu dans un article précédent intitulé « Machine transfert à l’usine Panhard », comment les opérations d’usinage des pièces destinées au moteur se réalisaient tout au long des 11 m sur 8 m de la machine transfert.
Un poste de contrôle vérifie les côtes d’usinage à l’aide d’un comparatuer de haute précision :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Il s’agit maintenant de finaliser l’opération de montage des moteurs.
Avant toute opération de montage, les pièces destinées au montage du moteur sont dirigées par le service magasin sur les postes de lavage.
Les pièces en alliage léger sont lavées dans un bain de potasse, rincées puis soufflées.
Celles en acier sont passées au pétrole et soufflées.

Après ces opérations, les pièces sont acheminées vers les postes de préparation ou d’assemblage sur chaîne.
Certaines pièces sont en effet assemblées pour constituer des sous-ensembles.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Ces opérations de montage sont surtout axées sur les cylindres, le carter moteur, la distribution, le boitier supérieur des commandes, la pompe à huile, la tôle de refroidissement et la turbine.
La chaine de montage final comprend un vaste convoyeur aérien équipé de balancelles à la forme fonctionnellement étudiée et fonctionnant en circuit fermé.
Dans son circuit, ce convoyeur passe au droit de l’atelier de montage des sous-ensembles.
Chaque unité montée est placée dans une case déterminée d’une balancelle qui reçoit ainsi au fur et à mesure de son passage aux différents postes, les unités constituées dans cet atelier et destinées au montage final.

Ces balancelles chargées, cheminent ensuite parallèlement à la chaine d’assemblage final.
Celle-ci comprend un convoyeur lourd au sol, équipé de bâtis sur lesquels sont montés les moteurs et qui avancent à la même vitesse que les balancelles.

Chaque ouvrier monteur prend la pièce correspondant à son travail dans les balancelles qui passent à portée de sa main derrière lui et effectue l’assemblage.
Ci-dessous, détail d’un poste d’assemblage de la chaîne de montage final du moteur :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Ci-dessous le montage de la boulonnerie d’un sous ensemble du moteur :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

La balancelle et le bâti passent aux postes de travail suivants, fermant ainsi le cycle de montage du moteur.
Le moteur constitué arrivant en fin de chaine est repris par un monorail équipé d’un palan qui l’amène à l’atelier des bancs d’essais.
ESSAIS DES MOTEURS
Après qu’ait été effectué le plein d’huile, les moteurs sont acheminés par transrouleur vers une ligne de bancs d’essais.
Chacun des exécutants dispose d’un banc double. Il monte un premier moteur d’un côté du banc et le met en route.
L’essai lancé, il place un second moteur sur l’autre côté du banc disponible, l’équipe à son tour (montage des tuyaux d’admission et d’échappement, branchement du démarreur, alimentation d’essence, etc…) et met en marche.







L’essai consiste à faire tourner les moteurs pendants 5 minutes à 1.500 tours et pendant 3 minutes à 2.500 touts.
Au cours de cette opération, l’ouvrier vérifie les bruits, la pression d’huile et les fuites éventuelles.
Il enregistre ses relevés de contrôle sur une fiche qui suit le moteur après son démontage du banc.

Après ce contrôle sévère, le moteur est dirigé par un monorail équipé de palans vers l’atelier d’assemblage général de la voiture.
En outre, des prélèvements sont régulièrement effectués aux bancs d’essais pour contrôle supplémentaire. Le moteur est alors passé en puissance pendant un temps déterminé puis visité pour rechercher les moindres déficiences éventuelles de fabrication.






Ainsi donc, en créant, pour la fabrication de ses moteurs, une unité industrielle modern qui groupe les dernières techniques de production et des aménagements rationnellement étudiés, Panhard a pu atteindre la haute productivité rendue nécessaire par le succès de ses voitures.
Souvent décrié au niveau de la qualité, cette modernisation sanctionnera d’ailleurs une recherche toujours poussée de la qualité nécessaire à une firme placée au tout premier rang des constructeurs de véhicules de tourisme de série.


Texte et Photos : Charly RAMPAL Vidéo : Serge MACE
avatar
scuderia57
Admin

Messages : 2983
Points : 5929
Date d'inscription : 17/07/2014
Age : 61
Localisation : Monaco

http://www.restoremania.org/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum