Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Mots-clés

Derniers sujets
» presentation
Lun 14 Aoû - 9:12 par Admin

» Alfa Romeo 183T
Dim 2 Juil - 19:45 par Péka

» Moi c'est la moto...
Mar 30 Mai - 16:15 par enrimores

» Yamaha FJ
Mar 11 Avr - 16:33 par Admin

» Nouveau QuiZ
Ven 16 Sep - 13:16 par FOURNIER

» Présentation
Dim 24 Avr - 16:16 par enrimores

» réplique ford GT40
Dim 28 Fév - 16:43 par enrimores

» new member sadsac72
Lun 28 Déc - 16:43 par enrimores

» Remets toi vite gamin
Sam 18 Juil - 17:44 par scuderia57

Les posteurs les plus actifs de la semaine

visiteurs

Septembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930 

Calendrier Calendrier


Restauration 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Restauration 2

Message par marcelo92 le Sam 26 Juil - 16:30

joint de carter
Une restauration digne de ce nom passe obligatoirement par un démontage et un remontage complet de l'ensemble de la machine. Y compris bien entendu du bloc moteur. A cette occasion, l'ensemble des joints doit être changé, sous peine de voir apparaître des fuites qui ruineraient définitivement les résultats obtenus. Ceci est une évidence...

Il n'est pas toujours aisé de trouver des joints neufs, aux bonnes dimensions, ou d'envisager leur fabrication, les contours des carters de nos petites vieilles étant souvent tortueux...
Il existe une alternative au joint papier, c'est la pâte à joint.
Elle peut être utilisée partout où l'épaisseur relative du joint n'a pas une importance primordiale, mais où son rôle est uniquement d'assurer l'étanchéité, comme par exemple entre deux demi carters d'un bas moteur.
C'est cette application que nous allons voir, mais il y a des règles à respecter impérativement.

Le soin apporté au démontage des carters est primordial.
Le rôle du joint n'étant pas de boucher des fissures, mais uniquement de rattraper les inégalités ou les légers défauts du plan de joint, la séparation des demi carters doit être "délicate". Le tournevis glissé entre les carters et frappé au marteau pour les décoller est à proscrire définitivement.

Mieux veut utiliser un couteau dont la lame effilée glissée au niveau du plan de joint entre les deux carters et légèrement frappée au marteau permettra une séparation en douceur.
L'opération suivante consistera à "nettoyer" les deux carters de tous les restes de l'ancien joint, en utilisant toujours le couteau, en faisant bien attention de ne pas entamer le métal des carters. On affine ensuite ce travail à la cale à poncer (d'une main légère...) équipée d'un papier très fin (500) et on termine par un dégraissage complet au trichlo.
Le résultat doit donner un plan de joint parfaitement lisse, sans aspérité ni "trace de démontage, les deux demi carters devant s'épouser parfaitement.

L'étape suivante consiste à fabriquer le nouveau joint. Pour cela nous allons utiliser de la pâte à joint du commerce.
Attention : il existe de nombreuses fabrications aux caractéristiques différentes, votre choix devra donc tenir compte de l'utilisation que vous souhaitez en faire et des spécificités de chaque marque, en fonction de la résistance à la température, aux solvants, aux pressions, etc.
En règle générale, il vaut mieux utiliser un pâte fluide. Les pâtes au silicone, plus épaisses, risquent au cours du remontage, et sous la pression du serrage, de créer des bourrelets qui sous l'effet du vieillissement vont se détacher et aller se promener dans le bas moteur. Cela peut avoir pour effet de boucher une canalisation d'huile avec les conséquences que l'on connaît...

Application : une bonne méthode est celle dite "du fil à coudre ".

Nous l'avons utilisée à plusieurs reprises avec succès. Cela consiste à disposer tout le long du plan de joint de l'un des demi carters, régulièrement et en son centre, une longueur fil à coudre et d'appliquer par dessus la pâte à joint. Le rôle du fil est double : "retenir" la pâte, et créer une épaisseur de joint uniforme. Il faut choisir un fil de coton ou de lin résistant et de diamètre moyen (0,2 à 0,3 mm).

Remontage et serrage : pour les raisons expliquées plus haut, il est impératif d'appliquer la pâte à joint régulièrement et parcimonieusement.
Lors de l'assemblage des deux demi carters, le serrage doit être régulier et surtout uniforme. En serrant progressivement tous les écrous selon la méthode de l'escargot, c'est à dire en croisant le serrage de manière à emprisonner le nouveau joint uniformément.

C'est un gage de réussite et surtout de durée.
Bon joint !
avatar
marcelo92
Pilote
Pilote

Messages : 314
Points : 606
Date d'inscription : 05/04/2014
Localisation : Landes

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum