Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Mots-clés

matra  murena  larrousse  

Derniers sujets
» presentation
Lun 14 Aoû - 9:12 par Admin

» Alfa Romeo 183T
Dim 2 Juil - 19:45 par Péka

» Moi c'est la moto...
Mar 30 Mai - 16:15 par enrimores

» Yamaha FJ
Mar 11 Avr - 16:33 par Admin

» Nouveau QuiZ
Ven 16 Sep - 13:16 par FOURNIER

» Présentation
Dim 24 Avr - 16:16 par enrimores

» réplique ford GT40
Dim 28 Fév - 16:43 par enrimores

» new member sadsac72
Lun 28 Déc - 16:43 par enrimores

» Remets toi vite gamin
Sam 18 Juil - 17:44 par scuderia57

Les posteurs les plus actifs de la semaine
Admin
 

visiteurs

Août 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031   

Calendrier Calendrier


Carlos Sainz

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Carlos Sainz

Message par scuderia57 le Ven 25 Juil - 15:18

Carlos Sainz Cenamor, surnommé « El Matador », né à Madrid le 12 avril 1962, est un pilote de rallye et rallye-raid espagnol.




Il fut étudiant au Colegio Retamar de Madrid. Après avoir remporté la Coupe Renault des circuits espagnols, il voulut partir en Angleterre poursuivre sa carrière débutante pour les courses sur circuit, cependant, faute de budget adéquat, il débuta en rallyes sur le sol espagnol réellement grâce à Opel, qui lui offrit l'opportunité de concourir pour le rallye Catalunya-Costa Daurada sur Opel Manta 400 G-B en 1984 (il le remporta, alors en WRC, en 1992 et 1995).



Son manager de toujours Juanjo Lacalle fut son copilote lors de ses rallyes initiaux dès 1980, notamment au Rallye Shalymar cette année-là, qui fut son tout premier d'importance, et auquel il désira reparticiper en 2007 lors de la retraite sportive de Luís Moya, son quatrième et principal copilote de 1988 à 2002 (participant ainsi à 24 de ses victoires en WRC ; le deuxième étant Antonio Boto, le quatrième Marc Martí (2 dernières victoires en WRC).

Ainsi vainqueur de 26 rallyes en championnat mondial, Sainz fut double champion du monde (1990 et 1992) et quatre fois vice-champion (1991, 1994, 1995, 1998). Il détenait le record du nombre de podiums (97) dans cette discipline avant d'être battu par Sébastien Loeb en 2011, et fut le premier non nordique à remporter le rallye de Finlande, en 1990.


À ses débuts, il courut sur des véhicules Renault 5 TS



puis Turbo fournis par Bernard Tramont, en Formule Renault (1982) puis Coupe Renault (1983), glanant les deux titres nationaux correspondants au passage, et aux débuts en WRC de Sébastien Loeb, il fut son coéquipier en 2003 et 2004.




Son ultime victoire en rallye traditionnel fut au Rallye Ruta de la Seda, en 2010 avec Michel Périn.

Il court en rallye-raid au sein de l'équipe Volkswagen de 2005 à 2014 (copilote l'allemand Andy Schulz), et a remporté le rallye Dakar en 2010 avec Lucas Cruz Senrale. Il est annoncé en mars 2014 chez Peugeot Sport pour courir l'édition 2015 du Rallye Dakar au volant d'une Peugeot 2008.




Il fait ses débuts en rallye en 1980.

C'est en 1987 qu'il participe pour la première fois au championnat du monde des rallyes, au Portugal sur une Ford. Il participe à trois épreuves cette saison, et termine dans les points pour la première fois au Tour de Corse. L'année suivante, toujours avec Ford, il dispute 5 courses, et marque des points lors de 4 d'entre elles, il se classe onzième du championnat.



En 1989, il quitte Ford pour Toyota. Il participe à 7 des 13 épreuves, monte sur ses premiers podiums, dont une deuxième place en fin de saison au rallye de Grande-Bretagne. Il finit huitième du classement mondial.

L'année 1990 est celle de la consécration. Il termine deuxième du rallye automobile Monte-Carlo en ouverture de la saison, après quoi suivent plusieurs podiums et quatre victoires, dont le rallye des 1000 lacs en Finlande. Il devint alors le premier pilote non nordique à le remporter. Il est couronné pour la première fois champion du monde en fin de saison.

L'année suivante, après une longue lutte contre le Finlandais Juha Kankkunen jusqu'au dernier rallye de Grande-Bretagne, il ne parvient pas à conserver son titre, malgré cinq victoires. Il finit vice-champion du monde. La donne s'inverse en 1992 où il reprend son titre. Vainqueur à quatre reprises, le titre se joue à nouveau à la dernière épreuve en Grande-Bretagne, face au même Kankkunen. Malgré ce titre, il décide de quitter Toyota pour Lancia.



À l'exception d'une deuxième place au Rallye de l'Acropole, la saison 1993 va s'avérer bien terne, et il signera dès la fin de l'année chez Subaru pour 1994. Entre 1994 et 1995, Sainz finira deux fois à la 2e place du championnat. Et à nouveau, il perdra les titres aux derniers rallyes. En 1994, c'est sur accident qu'il perd le titre.

Il revient chez Ford en 1996. Carlos va remporter le Rallye d'Indonésie et terminer troisième du championnat, mais une nouvelle fois il échoue dans sa quête d'un nouveau titre, tout comme l'année suivante, 3e avec deux victoires.



En 1998, de retour chez Toyota, survient peut-être la plus grosse déception de sa carrière : En tête du championnat avec trois victoires lors de la dernière épreuve, alors qu'il lui suffisait de franchir la ligne d'arrivée du rallye de Grande Bretagne pour remporter un troisième titre, il est trahi par la mécanique de sa Corolla WRC, dans le dernier kilomètre de la dernière spéciale. Il termine vice-champion du monde pour la quatrième fois de sa carrière, derrière Tommi Mäkinen.

L'année 1999 est une année sans victoire, malgré de nombreux podiums. Il termine à la 5e place du général. Le titre constructeur peut être sa seule satisfaction.

Il retourne à nouveau chez Ford en 2000 à la suite du retrait de Toyota. Il connaît une autre bonne saison, avec une 3e place au général et une nouvelle victoire. En 2001 après six épreuves, il détient la 2e place du classement, mais la suite de sa saison est plus décevante, il ne marque plus que quelques points. Finalement, il accroche la 6e du championnat, sans avoir gagné de course cette année-là.

Troisième du championnat en 2002, il est bien loin du champion du monde finlandais Marcus Grönholm et il obtient sa seule victoire de la saison sur tapis vert. Pour couronner le tout, en fin de saison, son copilote Luís Moya prend sa retraite. Il est remplacé par Marc Marti, ancien copilote de Jesus Puras qui venait de prendre sa retraite, et qui deviendra plus tard le copilote de Daniel Sordo, le protégé de Sainz.

Il part pour Citroën en 2003 avec Colin McRae et Sébastien Loeb comme coéquipier. Loeb va être le plus performant de l'équipe. Mais grâce à sa régularité et une victoire au Rallye de Turquie, Carlos est en lice pour le titre lors de la dernière épreuve en Grande-Bretagne, avant qu'une sortie de route en début de rallye ne mette fin à ses chances. Quelques jours avant, il avait annoncé son retrait à la fin de la saison 2004. Pour sa dernière saison, il monte régulièrement sur le podium et contribue à nouveau au titre de champion des constructeurs de Citroën, en obtenant notamment une ultime victoire au Rallye d'Argentine.

Le 31 octobre 2004, après 193 participations au championnat du monde des rallyes, il termine troisième du rallye d'Espagne et met fin à sa carrière; devant déclarer forfait au rallye d'Australie à la suite d'un accident en essai.

En juin 2005, il accepte de reprendre le volant de la Xsara WRC en remplacement de François Duval, pour les rallye de Turquie (4e place), et rallye de l'Acropole en Grèce (3e place).




Longtemps recordman des victoires en championnat du monde des rallyes, il a été dépassé depuis par Sébastien Loeb et Marcus Grönholm.


En 2005, il s'engage avec Volkswagen sur Volkswagen Touareg pour participer au programme de rallye-raid de la marque allemande, débutant avec Andy Schulz à sa droite. Il a notamment remporté quatre étapes lors de son premier Dakar en 2006. Lors de sa troisième participation, en 2009, il semble avoir course gagnée à quelques spéciales de l'arrivée. Mais une sortie de piste le contraindra à l'abandon. À la suite de cette erreur, Carlos Sainz et son copilote Michel Périn se séparent. Il fait désormais équipe avec son compatriote Lucas Cruz.




Sainz prend sa revanche l'année d'après en remportant son premier Rallye Dakar. Il emporte la victoire après une longue lutte contre son coéquipier Nasser Al-Attiyah jusque dans les ultimes kilomètres.


Dernière édition par scuderia57 le Jeu 4 Sep - 18:13, édité 2 fois
avatar
scuderia57
Admin

Messages : 2983
Points : 5929
Date d'inscription : 17/07/2014
Age : 61
Localisation : Monaco

http://www.restoremania.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Carlos Sainz

Message par scuderia57 le Ven 25 Juil - 15:21

Victoires en championnat d'Espagne de rallye


[*]1983: Rallye de Cantabria (Caja Cantabria)

[*]1985, 1986, 1987, 1988 et 1989: Rallye Islas Canarias (Trofeo El Corte Inglés)

[*]1986, 1987 et 1989: Rallye international Valeo

[*]1986 et 1988: Rallye Sierra Morena

[*]1987 et 1988: Rallye Cajalicante

[*]1987: Rallye Villa de Llanes (del Principado de LLanes)

[*]1987: Rallye Principe de Asturias

[*]1987: Rallye San Froilán

[*]1988: Rallye Playa de Aro

[*]2007: Rallye Shalymar



Records en championnat du monde des rallyes



[*]Saisons avec au moins une victoire : 12 (record partagé avec Markku Alén et Sébastien Loeb)

[*]Nombre de départs : 196

[*]Nombre de 2e places : 36

[*]Nombre de 3e places : 35

[*]Rallyes terminés dans les points : 139

[*]Saisons avec au moins un podium  : 17 (record partagé avec Stig Blomqvist)

[*]Saisons consécutives avec au moins un podium : 17 (de 1989 à 2005)



avatar
scuderia57
Admin

Messages : 2983
Points : 5929
Date d'inscription : 17/07/2014
Age : 61
Localisation : Monaco

http://www.restoremania.org/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum