Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Mots-clés

Derniers sujets
» presentation
Lun 14 Aoû - 9:12 par Admin

» Alfa Romeo 183T
Dim 2 Juil - 19:45 par Péka

» Moi c'est la moto...
Mar 30 Mai - 16:15 par enrimores

» Yamaha FJ
Mar 11 Avr - 16:33 par Admin

» Nouveau QuiZ
Ven 16 Sep - 13:16 par FOURNIER

» Présentation
Dim 24 Avr - 16:16 par enrimores

» réplique ford GT40
Dim 28 Fév - 16:43 par enrimores

» new member sadsac72
Lun 28 Déc - 16:43 par enrimores

» Remets toi vite gamin
Sam 18 Juil - 17:44 par scuderia57

Les posteurs les plus actifs de la semaine

visiteurs

Septembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930 

Calendrier Calendrier


2CV, ami 6, 202, 4 CV

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

2CV, ami 6, 202, 4 CV

Message par BM63 le Ven 11 Avr - 19:14

Bonsoir tout le monde,

me revoici dans de nouvelles aventures... mais cette fois je me contenterai d'être le porte-voix de mon garagiste et ami Sylvain qui vient de faire (encore) une folie

Le Graal des fanas de 2CV c'est la 2CV A d'avant les modèles 53... et encore plus rare, sa belle petite version camionnette, la 2CV AU... qui, utilisation « rustique » oblige, n'existe pour ainsi dire plus du tout aujourd'hui. Sylvain possède un splendide exemplaire de Berline type A restaurée à neuf, manquait la version utilitaire à sa collection... A force de chercher et de farfouiller, Sylvain a réussi à dénicher l'oiseau rare, samedi matin nous avons amené au vendeur une Traction qu'il possédait depuis quelques temps...
Voir l'image en grand0 votes1 vote0 vote0 votes1 vote0 vote
… et qui fut donc échangée contre ça :
Voir l'image en grand0 votes1 vote0 vote0 votes1 vote0 vote
Voir l'image en grand0 votes1 vote0 vote0 votes1 vote0 vote
Voir l'image en grand0 votes1 vote0 vote0 votes1 vote0 vote

Bon, évidement, c'est « juste » un peu impressionnant ! Manquent les ailes, le moteur (375 cm3), la boite de vitesses, les roues d'origine (à bords plats), l'intérieur n'en parlons pas ; le châssis lui, a pris un méchant coup à l'avant gauche, tellement méchant d'ailleurs qu'il en est faussé, et le tube de direction cassé en deux morceaux !

Afin d'avoir un peu de pièces manquantes, en particulier la boite de vitesses, Sylvain a également acquis ce magnifique exemplaire de pick-up fabrication artisanale, dans un état tout aussi remarquable
Voir l'image en grand0 votes1 vote0 vote0 votes1 vote0 vote
Voir l'image en grand0 votes1 vote0 vote0 votes1 vote0 vote
Voir l'image en grand0 votes1 vote0 vote0 votes1 vote0 vote

Retour au garage en début d'après-midi, l'occasion de détailler ce modèle qui possède des particularités qui n'existeront plus dès le modèle 1953, les armatures de portières mécano-soudées et non embouties, l'éclairage arrière uniquement servi par l'éclairage de plaque et un seul catadioptre -notez au passage la superbe numérotation peinte à la main- ou encore les emboutis arrière spécifiques.
Voir l'image en grand0 votes1 vote0 vote0 votes1 vote0 vote
Voir l'image en grand0 votes1 vote0 vote0 votes1 vote0 vote
Voir l'image en grand0 votes1 vote0 vote0 votes1 vote0 vote
Voir l'image en grand0 votes1 vote0 vote0 votes1 vote0 vote
Voir l'image en grand0 votes1 vote0 vote0 votes1 vote0 vote

Ne vous fiez pas à la photo qui suit, rien ou presque du bazar qui se trouve dans le compartiment arrière n'est d'origine ou récupérable...
Voir l'image en grand0 votes1 vote0 vote0 votes1 vote0 vote
La caisse est selon Syvain « comme un paquet de tabac qu'on aurait froissé » ce qui vous laisse imaginer l'état général, à noter tout de même qu'elle n'est pas pourrie, mais déformée, tordue, enfoncée, bosselée... à peu près partout, du boulot en perspective pour Gérard, le roi des carrossiers Elle est actuellement d'une couleur qui n'est pas celle d'origine, qui devrait être le gris AC 109, il présente la particularité d'avoir de véritables particules de métal dans le mélange...


La première étape est de séparer la caisse du châssis afin de la stocker à l'abri, parallèlement un check-up du châssis va être effectué afin de savoir comment procéder, quoi refaire,quoi changer... Beaucoup de pièces sont en outre manquantes comme déjà dit plus haut, si par hasard quelqu'un en connaît par-ci ou par là... n'hésitez-pas... l'espoir fait vivre

En tout cas, ça mettra le temps qu'il faut, mais comme ma R4, cette vénérable 2CV sera d'ici 3 à 4 ans maximum plus neuve que neuve, qu'on se le dise !... A bientôt Bonsoir, un peu de nouvelles de la petite 2CV AU, samedi, il faisait environ 15° de plus qu'il y a une semaine, il était donc prévu de retirer le caisse du châssis, et de faire un rapide état des lieux avant la suite des opérations... La voiture a d'abord été rentrée dans l'atelier de carrosserie pour être vidée de tout le souk qui se trouvait à l'intérieur      ça aura permis de lui redonner une assiette à peu près normale, même si l'arrière semble s'être un peu "tassé", Sylvain m'a affirmé que ça se réglait sans souci, à la bonne heure !
Voir l'image en grand0 votes1 vote0 vote0 votes1 vote0 vote
Voir l'image en grand0 votes1 vote0 vote0 votes1 vote0 vote
Voir l'image en grand0 votes1 vote0 vote0 votes1 vote0 vote
Voici donc le bazar qui se trouvait à l'intérieur: beaucoup de pièces diverses et complètement matraquées, mais qui seront néanmoins précieusement mises de côté au cas ou: ailes et capot avant, 3 sièges dont deux pas d'origine, plus quelques bricoles mécaniques dont un moteur qui fait "clac-clac" quand on le tourne
Voir l'image en grand0 votes1 vote0 vote0 votes1 vote0 vote
Voir l'image en grand0 votes1 vote0 vote0 votes1 vote0 vote
Voir l'image en grand0 votes1 vote0 vote0 votes1 vote0 vote
L'occasion pour Sylvain d'un petit rappel sur l'historique des 2CV, avec par exemple la différence entre un siège d'origine et un siège plus récent: sur la 2CV A, les sangles en caoutchouc sont "plates":
Voir l'image en grand0 votes1 vote0 vote0 votes1 vote0 vote
Sur les sièges plus récents, les sangles sont "rondes", et leurs fixations sur l'armature, différentes:
Voir l'image en grand0 votes1 vote0 vote0 votes1 vote0 vote
La caisse est complètement vidée, on voit à l'intérieur la couleur beige d'origine AC110 dans le caisson arrière qui apparaît sous le gris plus soutenu dont elle a été recouverte intérieur/extérieur; on remarque aussi la charge maximale rappelée en haut du caisson, à l'avant:
Voir l'image en grand0 votes1 vote0 vote0 votes1 vote0 vote
Voir l'image en grand0 votes1 vote0 vote0 votes1 vote0 vote
Elle peut désormais être déshabillée et préparée en vue du décaissage, avec d'abord les portes, une petite chape en haut, avec une simple vis à tête plate (dévissée en un tour de main et sans casser ) et la porte est retirée en la faisant coulisser sur la longue charnière typiquement Citroën:
Voir l'image en grand0 votes1 vote0 vote0 votes1 vote0 vote
Les portes sont désormais retirées, gros plan sur une autre particularité des Types A: la structure de la porte est du type mécano-soudé, elle sera ensuite emboutie:
Voir l'image en grand0 votes1 vote0 vote0 votes1 vote0 vote
Pendant que j'observe l'avancement des travaux, je regarde le toit de plus près... hum, "petits travaux de tôlerie à prévoir" vous dites ?
Voir l'image en grand0 votes1 vote0 vote0 votes1 vote0 vote
Gros plan sur le poste de conduite avec le petit compteur latéral, il indique un peu plus de 68000 km, sans doute le kilométrage exact de cette vénérable grand-mère, la corde sur la molette, ça doit être le moyen qu'avait trouvé le propriétaire pour tenir la porte fermée
Voir l'image en grand0 votes1 vote0 vote0 votes1 vote0 vote
Voir l'image en grand0 votes1 vote0 vote0 votes1 vote0 vote
Une chance, le pare-brise est siglé "Glace Sécurit", de même que les deux vitres hautes des portières avant, les vitrages sont bien d'origine  
Voir l'image en grand0 votes1 vote0 vote0 votes1 vote0 vote
La colonne de direction est ensuite démontée et vous pouvez voir sur la deuxième photo qu'elle a cassé net suite au "petit" accident qu'à du subir la voiture dans son ancienne vie:
Voir l'image en grand0 votes1 vote0 vote0 votes1 vote0 vote
Voir l'image en grand0 votes1 vote0 vote0 votes1 vote0 vote
Les deux panneaux latéraux sont également retirés, pas de souci pour celui côté gauche, même si celui-ci est franchement abîmé et sera sans doute remplacé, il réserve une belle surprise: le beau cric d'origine est présent. Bien entendu, comme TOUT ne peut pas se passer toujours bien, celui de droite posera posera problème sur un des 4 écrous, qui finira par arracher le fragile support en tôle pliée On aura aussi un peu de mal avec les vis du réservoir... finalement celui-ci restera à sa place pour le moment  
Voir l'image en grand0 votes1 vote0 vote0 votes1 vote0 vote
Voir l'image en grand0 votes1 vote0 vote0 votes1 vote0 vote
Voir l'image en grand0 votes1 vote0 vote0 votes1 vote0 vote
Voir l'image en grand0 votes1 vote0 vote0 votes1 vote0 vote
Voir l'image en grand0 votes1 vote0 vote0 votes1 vote0 vote
Voir l'image en grand0 votes1 vote0 vote0 votes1 vote0 vote
Les fixations de la caisse sont maintenant retirées, aucune ne posera de problème particulier, sauf une... qui semble être la seule à ne pas être d'origine !!! Toutes les autres ont les fameux chevrons, désolé la dernière photo n'est pas top:
Voir l'image en grand0 votes1 vote0 vote0 votes1 vote0 vote
Voir l'image en grand0 votes1 vote0 vote0 votes1 vote0 vote
Voir l'image en grand0 votes1 vote0 vote0 votes1 vote0 vote
Voir l'image en grand0 votes1 vote0 vote0 votes1 vote0 vote
Voir l'image en grand0 votes1 vote0 vote0 votes1 vote0 vote
La caisse est maintenant seulement posée sur la châssis, ça n'aura pas pris énormément de temps de la désosser, seules les portes arrière qui ferment correctement sont laissées tel que; nous sommes alors trois, et on va aller chercher l'ami Pascal pour nous prêter main forte et la sortir dans de bonnes conditions...
Voir l'image en grand0 votes1 vote0 vote0 votes1 vote0 vote

Le suspense est à son comble !!!... la suite...

merci pour le "très bien raconté" mais me concernant je ne suis que le scribe, les détails techniques jusqu'à peu, je n'y connaissais rien !!! J'en ai appris autant sur les 2CV ce mois écoulé, que pendant les 38 années précédentes      mais quand ça me plaît, j'apprends vite      Voici donc la fin de cette journée de samedi, Sylvain a d'abord soulevé rapidement la caisse par l'arrière histoire de s'assurer qu'elle était bien désolidarisée du châssis... c'était le cas ! Deux minutes plus tard, à quatre, elle était soulevée et sortie:
Voir l'image en grand0 votes1 vote0 vote0 votes1 vote0 vote
Voir l'image en grand0 votes1 vote0 vote0 votes1 vote0 vote
Voir l'image en grand0 votes1 vote0 vote0 votes1 vote0 vote
Voir l'image en grand0 votes1 vote0 vote0 votes1 vote0 vote
La voilà donc posée par terre, et ça ne pèse pas bien lourd  

Voir l'image en grand0 votes1 vote0 vote0 votes1 vote0 vote
Voir l'image en grand0 votes1 vote0 vote0 votes1 vote0 vote
Une petite photo au passage à côté de ma F4 qui était de sortie ce jour là, et qui fait presque "neuve", et curieusement "moderne" à côté de la caisse de 2CV gris souris posée par terre, toute tristounette et comme une âme en peine
Voir l'image en grand0 votes1 vote0 vote0 votes1 vote0 vote
Le châssis peut désormais être ausculté sous toutes les coutures, extérieurement même si tout est naturellement (très) oxydé, il ne semble pas avoir souffert, en particulier suite au "léger" accident que la voiture a connu dans une autre vie, bon par contre, comme déjà dit ici, la crémaillère est définitivement HS  
Voir l'image en grand0 votes1 vote0 vote0 votes1 vote0 vote
Voir l'image en grand0 votes1 vote0 vote0 votes1 vote0 vote
Voir l'image en grand0 votes1 vote0 vote0 votes1 vote0 vote
Je continue mon apprentisage sur les 2CV A, avec là-encore quelques particularités, par exemple, dans un souci d'allègement les boulons sont creux:
Voir l'image en grand0 votes1 vote0 vote0 votes1 vote0 vote
Le diamètre du rond qui constitue l'anneau de remorquage est spécifique, et plus important que celui des modèles suivants:
Voir l'image en grand0 votes1 vote0 vote0 votes1 vote0 vote
La nuit est en train de tomber, la journée de boulot va se terminer: le châssis à priori ne nécessite pas de grosses interventions, et pourra être conservé, en attendant la suite, en particulier le moment ou toutes les pièces nécessaires à la restauration seront réunies, il est remisé à côté de l'atelier (rassurez-vous, il sera couvert !):
Voir l'image en grand0 votes1 vote0 vote0 votes1 vote0 vote
La caisse elle, est remisée à l'abri, bien au chaud, elle va pouvoir sécher tranquille en attendant qu'on s'occupe de lui redonner une seconde jeunesse
Voir l'image en grand0 votes1 vote0 vote0 votes1 vote0 vote
Et comme au garage Massenet on est pas sectaire, et qu'on s'occupe des voitures de collection quelque soit leur pedigree, c'est à dire divers et varié, la petite 2CV cotoie ici une automobile contemporaine ou presque (1958) appartenant... disons... à un milieu assez différent de son milieu d'origine      
Voir l'image en grand0 votes1 vote0 vote0 votes1 vote0 vote
Concernant les pièces, manquent en particulier toujours à l'appel: un siège type A, 5 roues à bords ronds, un moteur... et tout ce que vous pourrez proposer si par hasard vous aviez des pièces de ce modèle !!!...
La suite la voilà, enfin, indirectement... Mardi le vendeur a livré la deuxième (splendide) 2CV à Sylvain, elle va servir de banques de pièces pour réparer la camionnette, avec en particulier le don de sa boite de vitesse, d'origine. Je vous laisse découvrir ce superbe pick-up home-made, dont rien ou presque n'est récupérable au niveau carrosserie, sauf peut-être les portes avant, à voir...
Voir l'image en grand0 votes1 vote0 vote0 votes1 vote0 vote
Voir l'image en grand0 votes1 vote0 vote0 votes1 vote0 vote
Voir l'image en grand0 votes1 vote0 vote0 votes1 vote0 vote


le rapatriement de la 2CV A n°2 pour pièces est prévu pour le 12 janvier, en attendant je vais vous faire patienter avec une autre petite histoire de Citroën... Sylvain désire depuis longtemps une belle Ami 6, vous savez le profil en Z avec sa lunette arrière inversée si caractéristique... Il en possède deux, un break de 68 avec une caisse en très bon état, et une berline "Z" de 62 complètement pourrie, popée, bas de caisse en rails Placo, une catastrophe    

Que faire dans ces cas là me direz-vous ??? Très simple, une greffe, on prend le toit de l'une et on l'installe sur la seconde, un jeu d'enfant quoi  

Dimanche, c'est décidé, le break attend son heure, le panneau arrière et une bonne moitié du toit ont été soigneusement dépointés, berline et break ont en effet exactement la même caisse, aux portières arrière près, et naturellement l'arrière.

La berline peut donc être démontée, l'objectif du jour est l'ajustage du toit, et éventuellement le pointage en place, malgré tout, pendant qu'on y est, Sylvain avec quelques coups de burins bien placés prélève l'arrière de la berline "à l'arrache" pour ensuite dépointer proprement la pièce avant sa greffe, attention... avant:
Voir l'image en grand0 votes1 vote0 vote0 votes1 vote0 vote
Et quelques minutes après    Notez les splendides réparations à base de tôle galvanisée rivetée...
Voir l'image en grand0 votes1 vote0 vote0 votes1 vote0 vote
Les portes sont également démontées, elles seront primordiales pour réussir la greffe, le système de fixation/réglage est excessivement simple, en deux minutes c'est fait :
Voir l'image en grand0 votes1 vote0 vote0 votes1 vote0 vote
Le toit également servira de juge de paix, celui du break est en tôle, mais celui de la berline en plastique, attention de ne pas le casser... En quelques coups de burins bien placés les rivets qui le tiennent en place sont ôtés, et il peut être prélevé sans souci :
Voir l'image en grand0 votes1 vote0 vote0 votes1 vote0 vote
Voir l'image en grand0 votes1 vote0 vote0 votes1 vote0 vote
Vient ensuite le moment le plus impressionnant !!!! Sur le break, l'armature du toit, au dessus de la portière arrière, a été découpée avec une bonne marge de sécurité; sur la berline avec une simple scie à métaux -mais équipée d'une lame d'une qualité exceptionnelle- elle est coupée à l'aplomb du pied-milieu, la moulure de tôle que vous apercevez à l'intérieur servira de repère pour effectuer des coupes précises...
Voir l'image en grand0 votes1 vote0 vote0 votes1 vote0 vote
Et voilà une carcasse d'Ami 6 bonne pour la ferraille, croyez-moi, il n'y avait vraiment rien à en tirer On aperçoit encore une belle tôle rivetée sur le bas de caisse à l'arrière. Le toit, lui est donc désormais grossièrement découpé avant d'être ajusté sur le break :
Voir l'image en grand0 votes1 vote0 vote0 votes1 vote0 vote
Voir l'image en grand0 votes1 vote0 vote0 votes1 vote0 vote
Break que voilà dans la garage, on dépointe les derniers rebords de tôle gênants avant de s'occuper du "greffon"...
Voir l'image en grand0 votes1 vote0 vote0 votes1 vote0 vote

Moi qui sert d'aide-carrossier, et accessoirement de reporter-photo      , je n'ai jamais fait une opération pareille, j'en ai vu souvent du même genre dans les magazines, mais jamais "en vrai", passionnant !!!...

Allez, je vous fait saliver... à suivre  

en fait on va fabriquer une berline à partir d'un break, mais voilà la suite... Tout d'abord l'équipe de choc: Sylvain le maître des lieux, supervise et prépare le boulot, moi, le pinailleur, oeuvre à la découpe et aux ajustages, et Lionel dit Tatave, lui m'assiste dans mes calculs et soude au MIG !... Avec une équipe pareille, rien ne nous fait peur, on peut attaquer à peu près n'importe quoi

J'ai d'abord tracé soigneusement un trait à 3 cm après la fameuse moulure de tôle, présente à la fois sur le break et la berline, au niveau du pied-milieu, j'ai utilisé un scotch papier pour faire le tour proprement:
Voir l'image en grand0 votes1 vote0 vote0 votes1 vote0 vote
Le résultat est (pour l'instant) à la hauteur de l'enjeu: la coupe effectuée par "Tatave" est parfaite    
Voir l'image en grand0 votes1 vote0 vote0 votes1 vote0 vote
Les mêmes repères et la même coupe ont été préparés sur le morceau de toit de la berline, mais comme deux précautions valent mieux qu'une... on préfère quand même présenter le toit à l'arrache pour être sûr qu'on ne fait une grosse bêtise...
Voir l'image en grand0 votes1 vote0 vote0 votes1 vote0 vote
Une fois le toit de la berline découpé à son tour, on installe rapidement les portières arrière afin d'avoir évidement des repères supplémentaires avant d'ajuster et de pointer le greffon:

Voir l'image en grand0 votes1 vote0 vote0 votes1 vote0 vote
Et après avoir présenté celui-ci... miracle ! L'aspect est parfait et les coupes ont moins d'un millimètre d'écart entre elles, rien que du bonheur La deuxième photo vous permet de noter que le rebord extérieur du toit sur le break est différent de celui de la berline, on a une tôle repliée et collée en plus...
Voir l'image en grand0 votes1 vote0 vote0 votes1 vote0 vote
Voir l'image en grand0 votes1 vote0 vote0 votes1 vote0 vote
Le toit de la berline, en plastique, est son tour présenté à son emplacement, il va servir de juge de paix final pour voir s'il n'y a pas un loup:
Voir l'image en grand0 votes1 vote0 vote0 votes1 vote0 vote
Voir l'image en grand0 votes1 vote0 vote0 votes1 vote0 vote
Voir l'image en grand0 votes1 vote0 vote0 votes1 vote0 vote
Comme tout est nickel, on va pouvoir penser à souder la chose en place !... Pour plus de sureté, et un meilleur alignement on a découpé dans les restes du break des tôles qui nous serviront de manchons entre les deux parties, elles seront pointées; sur cette photo il n'y en a qu'une sur les deux, mais au final tout le tour de la jointure sera donc double:
Voir l'image en grand0 votes1 vote0 vote0 votes1 vote0 vote
C'est à nouveau ce cher Tatave qui opère à la soudure, après avoir réparé la 4L de 89 un peu plus tôt dans la journée, qui fait l'objet d'un autre sujet, le voilà maintenant à l'oeuvre sur la tôle ultra-fine -genre bidon d'huile- de chez Citroën    
Voir l'image en grand0 votes1 vote0 vote0 votes1 vote0 vote
Vers 20h après de longues heures de découpes et d'ajustage c'est le grand moment de poser le toit pour voir si rien n'a bougé; la tôle supplémentaire du break dont j'ai parlé plus haut, a été décollée, et un rebord formé au marteau et au tas pour prolonger celui de la berline:
Voir l'image en grand0 votes1 vote0 vote0 votes1 vote0 vote
Voir l'image en grand0 votes1 vote0 vote0 votes1 vote0 vote
Voir l'image en grand0 votes1 vote0 vote0 votes1 vote0 vote

Retour aujourd'hui, l'arrière a été greffé à son tour, ainsi que les rebords de la malle arrière, et le résultat est tout bonnement stupéfiant: on a désormais une belle berline Z alors qu'il y a une semaine on avait un break
Voir l'image en grand0 votes1 vote0 vote0 votes1 vote0 vote
Voir l'image en grand0 votes1 vote0 vote0 votes1 vote0 vote
Voir l'image en grand0 votes1 vote0 vote0 votes1 vote0 vote
Voir l'image en grand0 votes1 vote0 vote0 votes1 vote0 vote
Voir l'image en grand0 votes1 vote0 vote0 votes1 vote0 vote
Voir l'image en grand0 votes1 vote0 vote0 votes1 vote0 vote

Bien sûr il reste beaucoup d'heures de travail sur la caisse, mais sachez tout de même que tous les ouvrants sont prêts à peindre, et qu'un châssis neuf sur roues est en attente... Rendez-vous dans quelques temps pour la suite, mais avant cela on reviendra sûrement à la 2CV ... A bientôt  

Pierre, dès que la neige aura cessé, promis, tu auras des photos des autocollants sur la lunette arrière  

Samedi matin 4h30, rendez-vous chez Sylvain, un Iveco Turbo Daily avec une caisse derrière nous attend pour une virée direction Rennes, nous avons rendez-vous avec une 2CV type A qui fournira son moteur, peut-être sa boite, ses ailes avant, et quelques autres babioles..

Après plus de 600 km de voyage dans la bonne humeur, en compagnie de Sylvain au volant, et Lionel à ma droite (je suis installé au milieu, et avec le capot-moteur y'a pas beaucoup de place pour les jambes      ) nous arrivons à Rennes peu avant midi, le propriétaire nous accueille et nous sort ça d'un garage en ville:
Voir l'image en grand0 votes1 vote0 vote0 votes1 vote0 vote
Voir l'image en grand0 votes1 vote0 vote0 votes1 vote0 vote
La voiture est stockée là depuis quelque années, le propriétaire actuel avait confié une première réparation à un gougnafier qui se disait carrossier, mais le résultat est disons, discutable      Finalement il a décidé de la revendre.

Après quelques efforts et une bonne dose d'imagination la voiture est hissée à bord de l'Iveco, et prête à reprendre la route... Le monde est décidément petit, en discutant et en observant la CG, il s'avère qu'elle est originaire du Doubs, et que la grand-mère du propriétaire elle, d'un village à 5 km de chez moi    
Voir l'image en grand0 votes1 vote0 vote0 votes1 vote0 vote

J'immortalise le chargement, avec un Sylvain ravi de son nouveau jouet      
Voir l'image en grand0 votes1 vote0 vote0 votes1 vote0 vote

Depuis elle est stockée sous une bâche, à l'abri des éléments, et Dieu sait qu'en ce moment, c'est mieux ! Check-up et tour du propriétaire bientôt...
avatar
BM63
Pilote
Pilote

Messages : 382
Points : 648
Date d'inscription : 03/04/2014
Age : 43
Localisation : Givord

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum