Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Mots-clés

Derniers sujets
» Alfa Romeo 183T
Dim 2 Juil - 19:45 par Péka

» Moi c'est la moto...
Mar 30 Mai - 16:15 par enrimores

» presentation
Jeu 11 Mai - 22:05 par goubito

» Yamaha FJ
Mar 11 Avr - 16:33 par Admin

» Nouveau QuiZ
Ven 16 Sep - 13:16 par FOURNIER

» Présentation
Dim 24 Avr - 16:16 par enrimores

» réplique ford GT40
Dim 28 Fév - 16:43 par enrimores

» new member sadsac72
Lun 28 Déc - 16:43 par enrimores

» Remets toi vite gamin
Sam 18 Juil - 17:44 par scuderia57

Les posteurs les plus actifs de la semaine

visiteurs

Juillet 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31      

Calendrier Calendrier


Tourist Trophy 2014

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Tourist Trophy 2014

Message par didipat17 le Mer 18 Fév - 18:12

A mon programme 2014 ! Avec un copain également néophyte de la course nous avions essayé d'organiser le voyage pour le Tourist Trophy 2013 vers septembre 2012 mais c'était déjà trop tard.
Nous nous y sommes repris en rejoignant un groupe un peu plus expérimenté en termes de TT en mai/juin 2013 dès la fin des courses 2013 pour l'édition 2014. Du coup, nous ne partons plus à 2 motos mais dans un groupe de 6 ou 7.

La course était un peu tombée en désuétude et n'était plus suivie que par des fans spécialistes jusque ces dernières années où elle a retrouvé un vrai engouement. Peut être le signe que certains recherchent un peu de liberté. Man doit être un des derniers endroits d'Europe (ou du monde?) où la vitesse est encore libre. J'ai d'ailleurs lu récemment qu'il n'y en a peut être plus pour très longtemps.

Les courses : 6 tours d'environ 60 km soit près de 360 km, 3 fois plus qu'un grand prix moto, à plus de 200km/h de moyenne pour les plus rapides soit également bien plus vite que Moto GP ou Superbike (les spécialités vitesse sur circuit), plus d'1h30 de course soit deux fois plus longtemps que les courses de Moto GP ou Superbike .
Les courses se font en départ unitaire à Man (pilote par pilote) contrairement à d'autres courses sur route anglaises ou irlandaises qui se courent en paquets (la plus célèbre des autres courses sur route est la Northern 200 en Irlande).

L'évènement dure 2 semaines. La première concerne les essais. La seconde les courses. Les courses se tiennent un jour sur deux la deuxième semaine (un jour par catégorie – alternance avec un jour de repos). Nous on y va 10 jours trajet compris – 8 jours sur place pour suivre l'ensemble des courses.

Les pilotes : des spécialistes. Les champion du monde n'y sont pas balayés... parce que les champions du monde n'y vont plus.
La course a été désertée par les concurrents du championnat du monde (sécurité, coût) à la fin des années 60 avant d'être exlue du championnat du monde au cours des années 70.
John Surtees, Mike Hailwood, Giacomo Agostini s'y sont illustrés. Aujourd'hui les grands noms du TT sont des spécialistes, en général issus du Superbike britannique (circuit) pour les plus professionnels et où ils ne brillent même pas forcément. Certains ont d'autres métiers – mécano, cammionneur... le reste de l'année. Certains sont quarantenaires tant c'est une course qui demande de l'expérience et de la concentration.
Dunlop, Mc Guiness, Martin, Rutter, Jefferies, Hislop sont des noms qui ne parlent pas forcément à tous, y compris dans les milieux versés dans les sports motos, et pourtant ce sont les grands noms du TT, certains constituant des dynasties de pilotes.

Sécurité : non les sorties de route ne pardonnent génralement pas ; Plus de 220 pilotes morts en course en 100 ans dont plus de 20 depuis 2000 ce qui veut dire que le taux de mortalité est resté le même au cours des dernières années alors que partout ailleurs, dans tous les sports mécaniques, il s'est amélioré.
C'est évidemment une situation qui est devenue de plus intenable à notre époque. Je reconnais qu'y compris moi même qui ai pris ce voyage un peu comme « le » pélérinage sports-mécaniques-moto j'ai quelque scrupules aujourd'hui à y aller. Je sais déjà que si pélerinage il y a, je n'y retournerai probablement jamais.
De grands pilotes moto se sont élevés contre cette course qui vit peut être ses dernières années. Qui sait ?.

Des fous ? Peut être pas. Je me rappelle d'une interview ge John Mc Guiness (plus de 20 victoires – le plus capés des pilotes en activité sur le TT – plus de 40 ans) expliquer comment il se préparait, comment il abordait « tranquillement » certaines sections du circuit pour limiter le risque et aller plus vite ailleurs.Le signe que cette course demande probablement une approche très particulière.

Des fous oui certainement compte tenu du danger pour les pilotes.

Mon autre grosse crainte aujourd'hui c'est la horde de motards qui va vouloir s'essayer sur le parcours les jours off . On oublie les tués parmis les motards qui viennent pour assister au spectacle. Il y en a malheureusement également tous les ans, excités les lendemains de courses, excités par l'endroit, les absences de limitations de vitesse, par la foule.

L'an prochain j'essaierai d'en ramener des photos, peut être à partager sur le forum. Y allant à moto il faudra que j'optimise la charge et que je me trouve un bon zoom « universel » au possible – quitte a faire des concessions ne termes de qualités optiques genre pour un zoom 18-270.
Un achat à organiser ces prochains mois. Il pourra ensuite m'accompagner sur mes sorties autour de circuits plus traditionnels (Le Mans pour le Moto GP ou Magny Cours comme il ya 15 jours pour le World Superbike!!).

A peut être l'an prochain au même endroit sur le forum. 



Voilà c'est fait et mes premiers mots (avant les photos qui viendont très vite
c'est démentiel
c'est une orgie mécanique
c'est une ambiance passionnelle
c'est du jamais vu, nulle part ailleurs..

Je revenais du Moto GP au Mans à peine 15 jours avant de partir au TT. J'ai une vraie passion pour les sports mécaniques, pour leur histoire, pour ses héros et donc une vraie admiration pour les orfèvres motos absolus que peuvent être les marc Marquez, Jorge Lorenzo, valentino Rossi. C'est gars sont au top de la technique de pilotage, du fin, du beau, des angles à couper le souffle, l'absolu quoi.

oui mais... 15 jours plus tard je suis sur l'île de Man et les question ne sont plus les mêmes. Il ne s'agit plus de dextérité, d'absolu mécanique mais d'une course qui constitue quasiment un autre sport. des bûcherons du pilotage, des pilotes qui ont pour beaucoup entre 15 et 30 ans de plus que ceux qui courent en Moto GP, qui font entre 25 et 40 kg de plus.
Je m'étais posé la question d'y aller ou pas vu les statistiques sécurité du TT, et les dernières semaines je me posais la questions des jeux du cirque. Statistiquement il risquait d'y avoir des pilotes très blessés ou tués (2 pilotes sont morts à ma connaissance cette année dont un pilote de 65 ans - je ne parle pas des spectateurs - soit conforme à la statistique présentée dans mon texte au dessus). Mais voir des gars à 300 km/h passer à 1 mètre de soi (je n'exagère pas), à 60 cm d'un mur en pierre m'a fait me poser des questions sur les limites du cerveau humain. Outre le pilotage, que abnégation, quelle maîtrise, quels réflexes, quel courage quelle motivation, quelle confiance en soit, quelle force pour allier la vitesse des engins les plus rapides, la sécurité d'un alpiniste sur un a pic mains nues et sans corde de rappel ou d'un funambule sans harnais au dessus d'une gorge de 300 m de profondeur, l'endurance d'une de 380 km pendant 1h30 à la vitesse moyenne de 213 km/h (record battu cette année - le tour de 67 km avalé en un peu plus de 17 mn sur des routes de campagne.)..

Tout ceci a complètement modifié les sensations y compris physiques que je connaissais jusqu'à maintenant au abord des circuits...


Ma compagne pour le voyage : mon Aprilia RSV1000R

Comme elle roule habituellement..




et le jour du départ, quelques secondes avant de prendre la route pour 3200km, chargée comme elle ne l'avait jamais été (j'avais mon petit sac à dos en plus, mais la bagagerie était absolument neuve sur la moto... elle n'avait d'ailleurs pas été facile à trouver, les sportives roulent peu chargées en France, contrairement aux allemands et anglais qui roulent plus et plus facilement chargés sur les sportives)



On retrouvera l' Aprilia au cours du reportage dans des environnements un peu inattendus... (more, later) 
avatar
didipat17
Pilote
Pilote

Messages : 91
Points : 117
Date d'inscription : 07/09/2014
Localisation : Charente

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tourist Trophy 2014

Message par didipat17 le Mer 18 Fév - 18:15

L’île de Man est relativement grande (572 km2, 53 km de long sur 21 de large) mais peu élevée avec un peu plus de 620m d'altitude maxi.
L'île est paisible, variée avec sa côte sableuse ou rocheuse, ses prairies, ses vallons, et on passe très rapidement d'une ambiance à l'autre d'autant que le temps paraît être très changeant très rapidement. Le tout baigne dans une ambiance définitivement celtique faisant rapidement penser à l'Irlande, l'Ecosse ou une île bretonne.

Tout ceci paraît donc un écrin bien calme,

Quelques images de tourisme tranquille avant les images de bolides qui suivront ultérieurement.

















Comme vous le voyez, une île sympa, agréable et tranquille jusqu'au.. Tourist Trophy.


Le voyage s'est organisé sur 10 jours.
Le premier m'a vu quiiter Nantes pour rejoindre Paris où je devais retrouver un ami motard. Le second pour le grand trajet Paris – Calais – Eurotunnel – Londres – Birmingham – Liverpool (800km moin sune quarantaine dans le train sous la manche) où nous retrouvions le gros du groupe (5 motards/motos) parti avant nous. Puis un Liverpool – Heysham (120 km) pour prendre le ferry (2h30 de traversée, mer calme, plateforme pétrolières et champs d'éoliennes offshore en route, vision marine assez peu esthétique – étonnante juxtaposition et entremêlement de supposés pollueurs et de supposées énergie écologique).
Puis 6 jours sur l'île avant de faire exactement le même parcours au retour. 3162 km sur la moto au total, 6 jours de courses ou essais, la chance pour moi d'avoir pu effectuer la tracé du « Mad Sunday » le dimanche (la libération, le dimanche, de motards sans limites sur le tronçon de The Mountain sur 15 à 20 km) avec le droit théoriquement réservé de porter le Tshirt du Mad Sunday (ceci dit le Tshirt est en vente libre!!!)

Voilà pour le contexte. 
avatar
didipat17
Pilote
Pilote

Messages : 91
Points : 117
Date d'inscription : 07/09/2014
Localisation : Charente

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tourist Trophy 2014

Message par didipat17 le Mer 18 Fév - 18:17

Vendredi 30 mai - 17h00 – Essais à Crosby's

Premier contact avce le Tourist Trophy a Croby's un pub avec jardinnet le long d'un e grande ligne droite.
Nous nous sommes installés assez tôt à un table bordant le muret, juste à coté de la route, à l'ombre de cerisiers qui garnissent le jardin en temps normal.

Une heure avant la course la route est fermée sur toute la longueur du circuit (67 km) et au fur et à mesure la circulation s'éteint. La tactique pour tous (spectateurs et surtout iliens est de se positionner à un endroit qui pourra ensuite permettre les déplacement soit à l'intérieur, soit à l'extérieur du circuit selon l'endroit où l'on se trouve. En moyenne nous étions en place 2 heures avant les essais ou courses. Pas mal d'attente au total mais l'ambiance général, les contacts, les pubs nous ont permi de ne jamais nous ennuyer. Ambiance sympa et populaire garantie.

Ensuite le protocole était systématiquement le même. Les marshall tous anciens pilotes passant à grande vitesse à moto sur des Yamaha R1 (Yamaha étant un sponsor de l'évènement) et parfois tralentissant pour vérifier que tout est OK autour du circuit. Puis 4 ou 5 Subaru Impreza faisant de même à grande vitesse dans le bruit des moteurs Boxer avec en général un ou deux VIP à bord (Subaru également sponsor). Puis silence.

Mon premier contact a été sonore : j'étais au compteoir à commander un Fish and Chips quand un grand gros bruit très bref m'a presque fait sursauter, suivi de la même chose à intervallent d'environ 10 secondes. Début des essais.

Quand j'ai pu sortir l'impression visuelle n'a pû faire que conformer l'impression auditive. Rien de comparable de voire une moto passer à 280-290 km /h sur une petite route de campagne encadrée de murets à 3 ou 4 mètres de soi et de voir des motos passant à 275km/h à 40 m de soit sur un circuit de 12-15m de large, 50 mètres de soi et avce des dégagements. L'impression de vitesse, de danger, est bien plus forte au TT, et la vision sur les pilotes est bien plus furtive. Il m'a fallu du temps pour m'habituer coté photo !

Après la session d'essais Superbike la même chose avec les side cars qui passent à peine moins vite à cet endroit aux alentours de 260 km/h. Une autre senation, des machines qui paraissent plus tressautantes, plus hésitantes sur les inégalités de la routes, presque plus inquiétant.


















Premier contact et vraiment des questions sur les capacités du cerveau humain. Une grosse baffe coté sensations pour moi qui avait pourtant été spectateur de très belles courses sur circuit.. Etourdissant, époustoufflant, bluffant !! Un grooss shoooot !!
avatar
didipat17
Pilote
Pilote

Messages : 91
Points : 117
Date d'inscription : 07/09/2014
Localisation : Charente

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tourist Trophy 2014

Message par didipat17 le Mer 18 Fév - 18:18

Samedi 31 mai - 11h00 – Course Superbike à Bray Hill.

Pareil nous nous sommes positionnés vers 8h30 pour une course prévue à 11h00. Un jardinnet, quelques barraques à saucisse/bière/hamburger, un muret. L'endroit est à peine à 600m de la ligne de départ et le circuit commence par une ligne droite, une descente forte qui donne sur une montée avce très forte compression.
La trajectoire idéale fait passer à 10 cm du trottoir de droite, la compression écrase les amortisseurs au point que les moto frottent du dessous du carénage - étincelles, fumée, traces sur l route – certaines motos en sortes en zig-zag, se tortillant et se tordant dans tous les sens, certains pilotes se lèvent de la moto pour alléger, à quelques occasion certains pilotes sont déporté vers la gauche en sortie de compression et on sert très fort les dents parce que ça passe très très près...
Dès ce premier jour on identifie qu'il y a vraiment les top pointures à fond partout et les autres.
A cours de cette courses Michael Dunlop (BMW en Superbike) dont ça a été la grande année a gagné la course tandis que Bruce Anstey a battu le record du tour en 17mn06 à 132,298 mph soit environ 213km/h de moyenne.














Les a cotés - Des personnages

Allez à chaquue mise à jour sur les courses j'essaierai d'ajouter un petit off sur les à coté. Aujourd'hui quelques personnages parce qu'il y en a des typiques. Le plus souvent des papys (ou mamies) qui vous abordent en vous interrogeant avec passion sur votre machine, la vitesse max que vous en avez tiré etc...
Mais aussi des plus particulier.

Un marshall assurant la sécurité que nous avions surnommé l'indien, un spectateur arrivé dans un improbable véhicule vintage à trois roues que nous avions surnommé le Viking et une dame «spéciale» et concentrée.

Il y a de tout à voir au TT, hommes et machines..





avatar
didipat17
Pilote
Pilote

Messages : 91
Points : 117
Date d'inscription : 07/09/2014
Localisation : Charente

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tourist Trophy 2014

Message par didipat17 le Mer 18 Fév - 18:20

Samedi 31 mai - Saint Ninians - 14h00 – Course Sidecar 1

Cette fois ci nous nous sommes positionnés en haut de Bray Hill, à peine à 300m de la ligne de départ, à quelques centaines de mètres de l'endroit où nous avions regardé la course Superbike.

L'endroit est à coté d'une station service qui dispose d'un petit libre service (pratique pour s'approvisionner) et autre caractéristique intéressante il y a à proximité une passerelle piétons qui permet de passer d'un coté et de l'autre de la piste..
Comme nous l'avions vu la veille, les sidecars sont impressionnants pour les motards que nous sommes. Ca paraît presque plus fou de voir un pilote et surtout son singe, non attaché se déplaçant dans son panier. J'avais déjà plus que de l'estime pour les copilotes en rallye mais là !!!!! Qu'est ce qui pousse quelqu'un à ce stade d'abnégation ? Parce quoiqu'on dise (comme en rallye) le pilote est quand même plus reconnu et est celui qui récolte une bonne partie de la gloire.

Le premier point de vue à droite de la piste, près de la station est bien dégagé mais après avoir pris la passerrelle pour passer à gauche de la piste ce qui est également impresionnant est de les voir prendre la trajectoite pour plonger vers Bray Hill qui forme une descente très prononcée. On ne s'en rend pas bien compte en tant que spectateur, beaucoup plus quand on la descend soit même en circulation. Là on imagine la sensation des pilotes quand ils doivent plonger quasiment en aveugle à 260 jusqu'à la cassure du bas de la pente..













Pour information le sidecar 7 (John Holden/Andrew Winkle) termine 4e de la course de 4 tours qui a été gagnée en 59mn34 à 113.987 mph de moyenne (meilleur tour : les 67 km en 19mn35 soit 115.538mph de moyenne soit 190,4 km/h de moyenne.



Les a cotés – Ambiances


Juste, de belles voitures, Ferrari, Lamborghini (dont une Aventador jaune rencontrée plusieurs fois - je n'en avais jamais vu), Aston Martin, Porsche et Jaguar rencontrées ça et là..





et des joyeux drilles qui ont animé la semaine, probablement juste une bande de copains déjantés.. et il y en a de toutes les sortes..






Le tout pour alimenter l'ambiance entre les courses... quand il ne se passe rien 
avatar
didipat17
Pilote
Pilote

Messages : 91
Points : 117
Date d'inscription : 07/09/2014
Localisation : Charente

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tourist Trophy 2014

Message par didipat17 le Mer 18 Fév - 18:21

Lundi 2 juin – Ginger hall - 13h00 – Course Supersport 1

Course prévue à 10h45 mais finalement débutée à 13h00. Loooooooongue attente. La raison : les courses (ou essais) ne se déroule plus sous la pluie ni même sur route mouillée ; la nuit a été pluvieuse, la température fraîche, le temps voilé, l'air humide donc la route sèche très lentement même s'il n'a pas plus depuis le petit déjeuné vers 7h30. On suit les infos à la radio (AM la radio officielle pas FM donc nos balladeurs, smartphones etc...étaient totalement inopérants en la matière) ou avec les hauts parleurs. Nous nous sommes quand même positionnés à l'heyre habituelle donc l'attente a été longue.

Mais Ginger Hall est aussi un pub (le lieux de course portent assez souvent des noms correspondant à des pubs) qui pourvoira à nos besoins divers.. et facilitera l'attente.

Ginger Hall est également un splendide triple gauche qui se prend en enchainement à grande vitesse ce qui donne l'opportunité au photographe de shooter de l'avant, de coté et de l'arrière le tout bien sur l'angle.








Le 7, vainqueur de la course Supersport sur Triumph













Notez la limitation de vitesse pour le moins décalée et les protections ... sommaires!!


La course Supersport 1 (600cc) a été remportée par le numéro 7 Gary Johnson (première victoire au TT je crois) sur Triumph.
En fait les règlements prévoient 600cc pour les moteurs 4 cylindres, 675cc pour les 3 cylindres, 750cc pour les bicylindres (la Triumph est un trois cylindres). Moyenne au tour 126mph soit plus de 208 km/h de moyenne.
Malheureusement Gary Johnson s'est blessé lors de la course Superstock le lendemain (clavicule et main cassées).
Dans cette course, il y aura malheureusement à déplorer le décès de Bob Price. 
avatar
didipat17
Pilote
Pilote

Messages : 91
Points : 117
Date d'inscription : 07/09/2014
Localisation : Charente

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tourist Trophy 2014

Message par didipat17 le Mer 18 Fév - 18:22

Lundi 2 juin – Bungalow - 17h00 – Essais sidecar et TT Zero (électriques)

Tout de suite après la course Supersport nous quittons Ginger Hall pour aller vers Bungalow par les routes intérieures. Les paysages que nous traversons sont M-A-G-N-I-F-I-Q-E-S !! La route très agréable.

Bungalow se situe dans la partie appelée The Mountain (La montage) qui est mythique. C'est la zone la plus dépeuplée, la route n'est plus bordée d'aucune maison, le paysage est grandiose et en cas de chuttes sur certaines portions les dénivelés à à pic en bordure de la route sont... définitifs..

Une passerelle permet ici aussi de circuler d'un coté ou l'autre de la piste. Nous espérions assister à une autre scéance d'essais (Supersport ou Superbike je ne sais plus) et avions effectué les bons repérages photos mais malheureusement cette troisième session d'essais a été annulée du fait du retour de la pluie sur certaines parties du circuit.














Moto électrique : aussi silencieuse que sur la photo


Euh les électriques c'est très particulier : c'est silencieux donc il faut vraiment rester aux aguêts pour les voir passer et c'est comme regarder une course moto à la TV sans son – pas naturel du tout (bah dans 50 ans on y pensera plus!!)

Les a cotés – Motos sportives

Le TT c'est plus de 12000 motos transportées par Steam Packet, la société de ferry qui a l'exclusivité et dans le lot probablement 75% de sportives, 20% de roadster sportifs (on va dire des sportives non carénées) et le reste pour les autres types de motos.
Et les britanniques passionnés ne font pas à moitié.
Dans les standards français je suis un motad très correctement équipé : casque intégral réplica, gants sport renforcés, bottes sport/route, blonson renforcé coudes/épaules/dorsale et jean kevlar protection hanches/genoux. En Angleterre et dans l'environnement TT je suis un plouc ! La grosse majorité est en combinaison circuit intégrale et bottes à l'avenant, casque et gants circuit y compris pour les passagers/passagères.
Les motos sont souvent des modèles supersportifs à difusion assez limitée en France.





Des motos sportives en pagaille



Des motos exceptionnelles (y compris en séries spéciales) en nombres : d'abord des Ducati 1199 Panigale comme si on les donnait en Angleterre...



et Aprilia RSV4 en déco Réplica - le pilote c'est qui? un pilote connu? Non peut être un bon amateur, mais probablement un parfait inconnu...
A s'y méprendre

Impressionant, un salon sportif de la moto à ciel ouvert..  
avatar
didipat17
Pilote
Pilote

Messages : 91
Points : 117
Date d'inscription : 07/09/2014
Localisation : Charente

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tourist Trophy 2014

Message par didipat17 le Mer 18 Fév - 18:24


Dark : il y a de tout, hôtels, campings, B&B, locations de chambres ou d'appartements... Pour les camping certains sont organisés avec positibilité de louer une tente comme tu louerais un appartement, et sinon certaines motois deviennent y compris sportives (spécificité britanique par rapport à ce que l'on peut connaître en France) deviennent des empilement de toile et de véritables structures verticales, les motards apportant leur camping. Ceci ça reste règlementé pas qestion de faire du camping sauvage. Le TT fait partie de l'économie de l'île de Man après tout..

Si je prends notre équipe de 7 nous avons connu pas mal de situations. Le plan c'était que 6 soient dans un Bed and Breakfast dans le centre de Douglas (la capitale de l'ïle) et le 7e dans un dortoir des Royal Air Force Cadets à Castletown, à 15 ou 20 km de Douglas, tout auprès de l'aéroport.

En arrivant le premier jour nous avons eu la surprise d'avoir une chambre d'à peine 20m2, 3 lits gignognes , 55 livres par personne soit une rentabilité de 330 euro par nuit pour une installation qui ne valait rien. Je ne suis pas super difficile, je sais encore être trèsb rustique et dormir sur un carrelage quand nécessaire mais là cela sentait l'exploitation honteuse. L'un de nous a pété un câble la nuit et en gros on s'est fait expulser (première fois de ma vie ) le lendemain matin après avoir récupéré la caution (200 livres).
En fait la taulière (il n'y a pas d'autre nom) autorisait les 5 autres à rester mais on a joué la solidarité même si sur la forme l'attitude de notre coéquipier était un peu limite - sur le fond OK.

Petite panique passgère - mais équipe soudée - parce qu'on se voyait dormir à la belle étoile en pleine semaine de courses.

En fait le 7e a passé toute ses nuits au dortoir des RAF cadets, je crois à 15 ou 20 livres la nuit (total 6 nuits) - total entre 90 et 120 livres pour 1.
Un premier duo a trouvé un hotel sur le front de mer à Douglas à 100 livres la nuit pour 5 nuits (la 1ere gratuite du fait de la remise de caution) - total 500 livres pour deux
un deuxième duo a dormi la deuxième nuit aux RAF cadets et à trouvé une chambre chez l'habitant grâce à nos contacts au Tourist Board - total 280 livres pour deux
un troisième duo a trouvé une superbe chambre dans un B&B (je suis persuadé que c'est une famille qui transforme sa maison en B&B pendant le TT) - excellente prestation pour 90 livre la nuit à deux pendant 4 nuits - puis pour la dernière nuit hotel à 140 livres (un peu cher pour la prestation) - total 500 livres pour 5 nuits (la première ayant été gratuite).

Comme tu le vois il y aun peu de tout. Des gens très bien voire très très bien, amicaux, passionnés et des gens qui exagèrent sur l'évènement pour se renflouer. Il faut certainement prendre quelques garanties avant d'organiser le truc.

Dark ces infos qui vont un peu au dela de ta question pour te donner quelques éléments d'organisation. Egalement un TT s'organise bien dès la fin des courses de l'année précédente (donc maintenant pour le TT 2015).
Nous avions visé le TT 2013 en commençant les recherches en septembre 2012 : peine perdue. Pour le TT 2014 nous avons commencé en juin 2013.

Ci dessous probablement le meilleur site français sur le sujet du TT avce des astuces d'organisation.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

On a rencontré deux fois Jean-Michel Prudon - que nous ne connaissions pas et par hasard - à Man (le blogmaster) au cours du TT. Pour situer sa reconnaissance sur l'île, il semble être devenu une notoriété sur l'île puisqu'un soir il était invoité par le gouverneur de l'île.

et le site officiel avec dates etc...

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
didipat17
Pilote
Pilote

Messages : 91
Points : 117
Date d'inscription : 07/09/2014
Localisation : Charente

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tourist Trophy 2014

Message par didipat17 le Mer 18 Fév - 18:25

Mardi 3 juin – Ramsey – Mayhill - 12h15 – Course Superstock

Petite erreur dans mon reportage de la veille, ce n'est pas une troisième séance d'essais qui a été annulée le lundi soir pendant que nous étions à Bungalow mais bien la course Superstock 1000 (des supersportives de 1000cc quasiment de série). Du coup avec les reports de courses le programme habituel qui prévoit une alternance de jours de courses et de jours d'essais ou de repos est transformé et nous avons droit à des courses tous les jours.
Notre petit programme festivités, tourisme et culture passe un peu à la trappe. Egalement les journée de repos puisque c'est réveil tous les jours à 6h00 pour arriver aux endroits choisis et prendre de bonnes places.

Je n'ai pas parlé de la prise de départ : tous les pilotes partent à 10 secondes d'intervalle. Avec pour certaines courses quasiment 90 participants le dernier part 15 minutes après le premier, celui ci couvrant son tour en un peu plus de 17 minutes, d'où très rapidement des regroupements et dépassements.
Les 20 premiers numéros (les pilotes de notoriété) partent dans l'ordre numérique, au delà les départs se font dans l'ordre des qualifications. En général les notoriétés gardent d'une course à l'autre le même numéro ce qui est pratique pour les identifier (beaucoup de pilotes participent à toutes les catégories).

Là nous avons décidé d'aller à Ramsey, la deuxième ville de l'île, et plus précisément à Mayhill un beau droit en montée après une belle ligne droite, vitesse, angle et nous arrivons à nous positionner exactement à la corde du virage ce qui va nous garantir une belle proximité et des trajectoires qui amèneront les pilotes quasiment sur nous.




James Hillier (n°2) : un jeune ambitieux qui monte - mais dont 2014 n'a pas trop été l'année



John Mc Guinness (n°1) : 21 victoires en courses au TT dont la victoire au TT Zero (électrique) en 2014, le détenteur du plus grand nombre de victoires des pilotes en activité - 42 ans et probablement 100kg sur la balance. 2014 n'a cependant pas été une très bonne année : arrivé blessé au TT et les jeunes lions commencent à mordre très fort.







Un très gros plan sur un pilote : nous sommes vraiment très proches de la corde du virage, le téléobjectif fait le reste



Guy Martin (n°4) : le pilote le plus populaire, une vraie personnalité et le chouchou de ces dames : mécaniciens diéséliste camion dans la vie, il considère quasiment la moto comme un loisir et vit dans un van. Il a la réputation de partir dès la fin de ses courses pour retourner au boulot. Il a également un peu étoffé son programme moto cette année en participant à des courses de 24 heures et en particulier au Bol d'Or cette année.
Accessoirement icone de la publicité de la marque de vêtement moto et sports extrême Dainese, au même niveau que Valentino Rossi (c'est dire!)



Vitesse......







Michael Dunlop (n°6) - L'ogre des deux dernières années et le chef de meute des jeunes lions - 10 victoires au TT et 4 victoires au TT2014. Frère de William Dunlop qui est également monté sur un podium cette année. Plus jeune pilote à obtenir 10 victoires (25 ans) au TT. Issu d'une famille de pilotes du TT (Joe Dunlop est le plus célèbre - et je crois que son père et son oncle sont décédés sans des courses sur route - Joe est l'un des deux, père ou oncle).
Après une brouille avec Honda, moto sur laquelle il avait gagné l'an passé, avait prévu de ne pas courir le TT2014 jusqu'à une offre inattendue de BMW, marque pour laquelle il a obtenu plusieurs victoires cette année, premières victoires BMW depuis l'avant guerre - je n'ai plus la date exacte en tête.
Michael Dunlop est vainqueur de la course Superstock ce jour là sur BMW



Bruce Anstey (n°5) - surnom Flying Kiwi - Néo-Zélandais de 44 ans et qui vit pour le TT - Détenteur de 7 ou 8 victoires au TT - Très populaire du fait de son attaque. Détenteur du record du tour du TT, record battu cette année à plus de 213 km/h de moyenne (premier pilote à passer au dessus de 132 mph de moyenne au tour en 17mn06)
Bruce Anstey termine troisième ce jour là.







Ce qui est remarquable également, c'est que si tous ces pilotes sont de très bon pilotes, il y a vraiment des différences de vitesse flagrants entre les 10 ou 15 premiers et les autres. Cela se détecte d'ailleurs très bien derrière l'objectif quand il s'agit de suivre tel ou tel pilote.
avatar
didipat17
Pilote
Pilote

Messages : 91
Points : 117
Date d'inscription : 07/09/2014
Localisation : Charente

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tourist Trophy 2014

Message par didipat17 le Mer 18 Fév - 18:26

Les a cotés – Ramsey

Tout d'abord en grosse surprise (malheureusement je ne m'y attendais pas – je n'avais pas assez étudié les programmes) nous avons eu droit à une splendide représentation des Red Arrows, la patrouille aéronautique de la RAF (équivalent de la patrouille de France) qui vole sur BAe Hawk. Le passionné d'aviatio que je suis apprécie grandement l'instant en se disant que c'est peut être la seule fois de ma vie que j'aurai l'occasion de les voir. Le profite de chaque seconde en hésitant entre regarder et photographier. L'endroit n'est pas idéal (j'aurais été bien mieux sur la plage que sur cette aire de jeux d'enfants juste à coté de l'endroit d'où j'ai regardé la course).





Deuxième événement la course d'accélération. Une ligne droite au bord de la mer, un coté fête foraire mais aussi des gens en course d'accélération sur toute sortes de machines : de la moto de série parfois même pas sprtive (juste le coup de se tester pour certains) à la moto dragster avec bras oscillant allongé pour éviter le wheeling (cabrage) à l'accélération, turbo etc... un mélange d'amateuriste et de sérieux.



Un des candidats sérieux sur base de Suzuki Hayabusa



Le team vainqueur de la course d'accélération sur base de Suzuki GSX-R 
avatar
didipat17
Pilote
Pilote

Messages : 91
Points : 117
Date d'inscription : 07/09/2014
Localisation : Charente

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tourist Trophy 2014

Message par didipat17 le Mer 18 Fév - 18:27


Mercredi – Union Mills - 12h00 – Course Supersport 2

Comme d'habitude un effort pour arriver tôt sur un spot nous permet d'obtenir des places en bonne position, toujours à coté d'une base logistique stratégique : un pub. J'ai cru pouvoir ruser avce un pont et une petite rivière pour pouvoir passer d'un coté et de l'autre du circuit mais en vain. Si j'ai bien réussi à passer sous la route, je n'ai pas réussi à remonter de l'autre coté du circuit à un nedroit autorisé.

En fait nous avons assisté dès 10h45 à une première course, le TTZero, juste 11 motos et un tour. De circuit, soit 60,6 km. La moyenne est quand même à 188km/h et le vainqueur est John Mc Guinness qui obtient donc quand même une victoire au TT2014.
Ce qui est à noter est que les motos les plus abouties et donc vainqueurs (en électrique, la technique prime encore sur tout le reste) sont des moto qui portent le nom de Mugen. Je n'en suis pas sur mais je me souviens de l'association de Mugen et de Honda en sports automobiles et un coin de ma mémoire me dit que le boss de Mugen est un fils de la famille Honda.
De là à penser que le géant japonais prépare l'avenir. En rédigeant ce reportage ma certitude s'épaissit en remarquant que les pilotes Mugen qui font 1er et 2e sont John Mc Guinness et Bruce Anstey qui sont pilotes... Honda sur les motos « thermiques ».
Toujours pas de bruit, difficile à suivre parce que difficile à anticiper et le peu de motos et le tour unique font que je n'ai pas vraiment de photos passionnantes à présenter de cette course.

Suit la course Supersport 2.



Michael Dunlop vainqueur ici de sa troisième course du TT2014 et qui porte son nombre de victoires à 10. Une onzième victoire suivra le vendredi lors du Senior Superbike (la course la plus attendue) mais nous n'y assisterons pas puisque nous reprenons le ferry pour quitter Man le jeudi soir.
Malgré la brouille avec Honda, Michael Dunlop qui est passé chez BMW - à qui il a offert sa première victoire au TT depuis 75 ans - en 1000 cc roule chez Honda en 600 cc, BMW n'ayant pas de moto performante dans cette catégorie.



William Dunlop, le frère de Michael, termine troisième de la course. Deux frères sur le même podium et on peut noter les casques aux couleurs inversées, l'un étant le négatif de l'autre : noir et blanc sur l'un et blanc et noir sur l'autre.








Les a cotés – Le paddock


Un petit tour au paddock, un paddock étonnement ouvert et des pilotes accessibles....




Guy Martin



John Mc Guinness qui me dédicacera mon casque



Le stand Norton - la moto a me semble t il un moteur d'Aprilia



Le stand Mugen après la victoire en électrique



Les deux Mugen de Bruce Anstey deuxième sur la numéro 5 et John Mc Guinness premier sur la numéro 1 de la course motos électriques





Grandstand, lieu du départ et de l'arrivée, centre névralgique de la course, lieu d'établissement du paddock et tableaux d'affichage.



Tableaux d'affichage : le tout se fait encore en manuel, selon les traditions et à la craie. Il semble que ce sont les scouts de l'île qui sont recrutés pour remplir ces tableaux sous les ordres de chronométreurs et autres officiels.
avatar
didipat17
Pilote
Pilote

Messages : 91
Points : 117
Date d'inscription : 07/09/2014
Localisation : Charente

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tourist Trophy 2014

Message par didipat17 le Mer 18 Fév - 18:30

Histoire et technique

En quelques lignes deux points qui m'ont paru intéressant extraits d'un magazine Moto Revue sorti sur le sujet

Histoire : C'est bien le statut particulier de l'île qui explique l'origine et probablement la subsistance de la course. L'île a une vieille histoire avec son propre Parlement. Ce n'est qu'au début du 20e siècle qu'elle devient une dépendance britannique mais garde un statut particulier qui lui préserve une forte autonomie. En 1903, quand la Grande Bretagne instaure une limitation de vitesse à 20mph (32 km/h) et interdit la fermeture des routes pour permettre l'organisation de courses automobiles ou motocyclistes, les autorité de l'île de Man font exactement le contraire. Quelques années et quelques événements plus trad naissait le IOMTT (Isle of Man Tourist Trophy). Ce sont probablement ces même spécificités qui permettent encore à la course de se produite..

Technique : Le même magazine décrit le pilotage des pilotes de façon étonnante que je résume : Aujourd'hui les meilleurs font évoluer leur pilotage en fonction de la puissance de leur machine dont les performance les obligent à adopter une technique proche du moto cross, souvent debout sur les reposes pieds, penchés pour charger l'avant de la moto, le corps sorti juste ce qu'il faut pour ralentir la moto sans trop taper sur les feins ou sur les pneus. Les stars d'aujourd'hui sont des hommes rudes voire rugueux, aidés par un gabarit plus que généreux. Le pilotage pur et sans bavure des années 60 (et j'ajoute des pilotes de GP) fait partie du passé, les pilotes sont des hommes qui entre deux trajectoires privilégient systématiquement la plus directe (encore contrairement au GP). 



Jeudi 4 juin – Greeba Castle - 12h15 – Course Sidecar 2

Une nouvelle fois, une course reportée de la veille, la seconde course de Sidecars. Elle sera remportée par l'équipage Dave Molyneux/Patrick Farrance l'équipage vedette, vainqueur du TT sidecar à de nombreuses reprises.

L'endroit où nous sommes installés est la grande cour et le jardin d'une maison dont les propriétaires ont probablement une activité maraichère ou agricole. Les champs sont mis à disposition pour garer les motos. Des échelles , estrades et palettes en bois sont gracieusement mises à disposition du public qui a accès à un muret en pierre assez large. La seule interdiction est de s'y tenir debout ou de s'asseoir avec les jambes pendantes cotée route.
Du point de vue du circuit, on a vue sur une belle ligne droite qui se termine par un virage à droite. La trajectoire mène les pilotes à à peine 80 cm du muret et la vitesse doit y être d'environ 240 km/h pour les sidecars, plus pour les motos.
L'endroit est également typique parce que les propriétaires, des personnes assez agées qui nous ont dit aller tous les ans en séjour dans les Alpes, font des sandwich, jus, thés et excellents gateaux qu'ils vendent à des prix très modestes aux spectateurs qui en ont envie. C'est une petite mamie (la grand mère de la maison) encore plus agée et encore dynamique qui est à la caisse. Tout se passe dans une ambiance familiale et champêtre.


Les sidecars donnent toujours une impression de stabilité très relative. Ce qui m'étonne, en particulier à l'abord du virage à droite, ce sont les techniques et positions très différentes des équipiers d'une véhicule à l'autre.
La réponse me sera donnée plus tard par une lecture indiquant là aussi de fortes différences par rapport au pilotage sur circuit. Au TT la vitesse de passage en courbe peut être sacrifiée au profit de la vitesse de pointe et, si les équipier considèrent avoir un travail moins pointu à effectuer que sur circuit, la grande obsession est "ne pas tomber, ne pas tomber" ... en particulier du fait des bosses..



Une idée de la proximité entre les spectateurs et les courses. Nous étions installés sur une plateforme gracieusement mise à disposition par les propriétaires de l'endroit. Un signe de l'importance de l'évènement dans la vie de l'île et de l'implication des habitants.










Le n°3 de Reeves/Cluze (4e de la course) qui se fait rattraper par le n°5 de Harrison/Aylott qui terminera second.





Le sidecar n°41 de l'équipage français Estelle Leblond (pilote)/Sébastien Lavorel qui termine 18e de la course à presque 170km/h de moyenne. Estelle Leblond reçoit cette année le Susan Jenness Trophy qui récompense la meilleure performance d'une pilote féminine sur le TT.







Trois sidecar, trois positions très différentes des équipiers pour aborder le même virage


Après la course sidecar se déroulent les essais de la grande course de la semaine, le Senior TT (Superbike). La course verra la 4e victoire de la semaine de Michael Dunlop et sa 11e au total.




En revanche c'est le moment pour nous de retourner vers les hotels pour récupérer les bagages. Le départ c'est ce soir là, rendez vous à l'embarquement à 17h45, départ vers 20h00 et arrivée à 23h45 à Heysham avant une heure et demie de route vers Liverpool où on récupérera vers 1h30 du matin.  
avatar
didipat17
Pilote
Pilote

Messages : 91
Points : 117
Date d'inscription : 07/09/2014
Localisation : Charente

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tourist Trophy 2014

Message par didipat17 le Mer 18 Fév - 18:31

Les a cotés – Les tribulations de l'Aprilia





L'Aprilia devant le dortoir Royal Air Force Cadets.



L'Aprilia à la réunion des motos italiennes. Sachant qu'une réunion de motos italiennes était organisée, devant le nombre de motos magnifiques en séries spéciales que nous avions pu voir depuis notre arrivée nous avons décidé d'y aller en spectateurs.
Peine perdue, arrivées à proximité du parking TOUTES les motos italiennes ont été déroutées vers le parking des stars du soir. Voilà comment, malgré mon envie de modestie et de discrétion devant certaines machines magnifiques ou rares qui s'y trouvaient l'Aprilia s'est retrouvée sous les feux de la rampes (et en particulier à coté de l'entrée et du drapeau italien qui signalaient l'évènement). De gêné et intimidé, je suis sorti de cette réunion très amusé : ma moto s'était prise pour une star l'espace d'un soir. Et sur ce genre de manifestation les britanniques sont décidément très ouverts : aucun snobisme en la matière de la part des propriétaire des plus belle machines - Simplement bienvenu au club



L'Aprilia devant sur la ligne de départ et dans les stands. Entre les courses il est tout à fait possible d'avoir accès à la ligne des stands. En revanche il fait veiller aux essais et autres courses parce qu'en cas d'oubli ou de retard du propriétaire la moto serait enlevée sans ménagement pour libérer la place.



Les a cotés – Les motos anciennes

Beaucoup de motos sportives modernes mais également quelques belles anciennes....








Une magnifique MV Agusta de compétition à la soirée des italiennes.



Une Ducati historique au même événement.


... juste pour se souvenir qu'il existe un deuxième événement moto fameux sur l'île de Man qui se déroule celui là au mois d'aout (du 23 au 25 août en 2014) avec des courses et des expositions de motos de collection.
Les courses se déroulent sur le même circuit que celui utilisé au mois de juin et certains pilotes, y compris parmis les plus fameux, reviennent pour cet événement concernant des motos anciennes.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]






Une dernière vue de l'île à partir du ferry de retour pour cloturer cette semaine mémorable... 
avatar
didipat17
Pilote
Pilote

Messages : 91
Points : 117
Date d'inscription : 07/09/2014
Localisation : Charente

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tourist Trophy 2014

Message par scuderia57 le Mer 18 Fév - 18:36

Tres beau topic, 03
avatar
scuderia57
Admin

Messages : 2983
Points : 5929
Date d'inscription : 17/07/2014
Age : 61
Localisation : Monaco

http://www.restoremania.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tourist Trophy 2014

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum