Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Mots-clés

Derniers sujets
» presentation
Lun 14 Aoû - 9:12 par Admin

» Alfa Romeo 183T
Dim 2 Juil - 19:45 par Péka

» Moi c'est la moto...
Mar 30 Mai - 16:15 par enrimores

» Yamaha FJ
Mar 11 Avr - 16:33 par Admin

» Nouveau QuiZ
Ven 16 Sep - 13:16 par FOURNIER

» Présentation
Dim 24 Avr - 16:16 par enrimores

» réplique ford GT40
Dim 28 Fév - 16:43 par enrimores

» new member sadsac72
Lun 28 Déc - 16:43 par enrimores

» Remets toi vite gamin
Sam 18 Juil - 17:44 par scuderia57

Les posteurs les plus actifs de la semaine

visiteurs

Septembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930 

Calendrier Calendrier


Les Repliques

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les Repliques

Message par BM63 le Ven 25 Avr - 10:23

Faut et usage de faux:  Les répliques


"La meuf d'vant c'te kaisse, elle se tartine le boulard de pchiiiit maison, tout le monde dit mdrrrrr c'est quoi son problème à'c'te zouz de baltringue, elle met du scorpio avant'd'crever, elle est total cheaté du cervelas cette boloss, mais que dalle, putain, elle est trop tellement dingo ke ça va s'terminer en partouze"...

 
 

Ma chasse aux trésors tourne au trip expérimental avec, en apothéose, une bande de blédards qui kiffe une putain de zouz qui s'éclate en hallucinations stroboscopiques absolument prodigieuses...


Cet article inédit, réalisé à grands frais en tours du monde incessants, trace l'homme face à ses tourments, ses vanités et sa soif de liberté dans une réalité à sang qui finit par se replier sur elle-même, littéralement !


Est-ce là ma traversée du miroir, celle si chère à Lewis Carroll (le miroir brisé en deux) ?


Est-ce là une ouverture sur l’Enfer, ou une quête spirituelle (mort, résurrection, sublimation), voire un cauchemar éveillé dans un déchaînement soudain de forces occultes ?

J'ai beaucoup réfléchi aux moyens de montrer l’insupportable et j'ai cherché des alternatives différentes...





Comment montrer l’immontrable ?



La question est posée !
Se tenir à la juste distance pour mieux montrer, dévoiler sans insister..., voilà ce que je tente ici en vous dévoilant toute une série de répliques...

 
  
 
  


Les clients de Chris Pongpitaya viennent du monde entier..., ce thaïlandais plein de talent reproduit sur commande des Aston Martin, Porsche, Ferrari, ou n'importe quelle autre marque..., vous payez une bouchée de pain par rapport au prix de l'original : Pongpitaya ne demande que 10.000 euros pour un modèle de base sans trop de fioritures..., même en ajoutant le coût du transport, cela reste toujours une somme dérisoire dans le monde des super voitures.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

 

  

 

 



Et si le carnet de commande est déjà plein en Thaïlande, vous pouvez toujours vous rabattre sur le Mexique..., le garage Raffago à Tempatitlán vend des Lamborghini Reventon pour 40.000 euros pièce, ou des Ferrari 458 Italia pour environ 52.000 euros pièce..., mais n'oubliez pas de lire attentivement toutes les clauses du contrat : l'ensemble de la carrosserie est fabriqué en fibres de verre, en outre, vous devrez fournir vous-même le bloc moteur et la suspension : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]   CEL: +52 55 37434018  + 525552645804 MEXICO



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

On peut toujours envisager de commander une voiture à un prix exorbitant, de patienter pendant trois mois, avant d'aller tranquillement la chercher chez le concessionnaire..., un autre choix, c'est de travailler pendant quinze mois (800 heures) pour construire sa propre voiture de rêve (ou de cauchemar) et, ce faisant, d'accumuler suffisamment de "matière" pour pouvoir raconter, dans les cafés, des anecdotes croustillantes jusqu'à la fin de ses jours..., comme par exemple le fait que des panneaux noirs ont été récupérés sur un vieux kayak, ou qu'une ancienne niche pour chien a été intégrée dans l'engin, de même qu'un grille-pain et un mixer..., de telles histoires, ça n'a pas de prix.



Il est communément admis que la plupart des commentaires, dans les forums de bagnoles, font partie (avec les romans de Houellebecq et les statistiques de mortalité de la bataille de la Somme), des trucs les plus déprimants qu’on puisse lire.

Même s’il s’agit d’une réplique pourrave lourde comme un éléphant, on tombe toujours sur le même merdier qui finit invariablement par une note de racisme, d’homophobie, de misogynie, et de gens qui se traitent de beaufs-crétins ou qui vous jetteront un sort si vous ne partagez pas leur avis.
Que ceux qui ont ici plus de 50 ans et n'ont jamais lu les mag's Chromes&Flammes..., laissent tomber..., déjà, comment vous avez fait pour ne pas les lire ?


  
 

Non que ce soit le meilleur magazine d'automobiles alternatives et d'engins customizés jamais écrit, loin de là, mais il faisait partie de la liste des lectures quasi-obligatoires (ou du moins, vivement conseillées) de presque tous les félés automobiles de franchouille depuis 1980..., u
ne grande part des lecteurs d'alors, était en plein processus de puberté, avec les plaques de boutons purulents et les duvets de poils pubiens.



Enfin bon, ne vous embêtez pas à regrettez que ce mag n'existe plus, vous avez loupé votre chance...., il fallait le lire pendant votre adolescence : quand vous étiez une catastrophe empotée et mal habillée..., parce que, comme son contenu était un ensemble de gros trucs détonants dans le politiquement-correct de l'époque, loin d'apaiser les esprits torturés des ados et post'ados de cette période épique, vous, personne désormais complètement adulte (sic !), risqueriez de vous faire salement chier à la vue de certaines réalisations qui illustraient les pages !

Y avait même des punkeries à roulettes, des répliques chiadées et des customs-crétins qu'avaient réalisés des illuminés grâââves qui étaient fiers de passer à la postérité..., que même ça les rendait encore plus dingues, parfois pétris de suffisance au point d'oser présenter leurs "choses" dans des manifestations huppées réservées aux vraies anciennes...





Tout ça passait sans problème au fil des pages... et c’est normal, vu qu'en post '68, au temps des loufoqueries d'ABBA, tout était rudimentairement crétin..., c'était le bonheur si vous saviez apprécier trois accords mélodiques à la suite pendant deux minutes et vous paââââmer (félicitations) devant les poubelles roulables...

T
out ce que les lecteurs avaient dans leurs têtes, c'étaient des connaissances basiques et une compréhension approximative..., est venu un moment ou je me suisse demandé si ces braves juvéniles, dont certains étaient profondément débiles par nature, étaient censés grandir un jour !

À cette époque, les journaleux aux sévices de Nitro, un mag concurrent dont les sbires et séïdes aux ordres de leur patron éditeur (un séïde est une personne qui manifeste un dévouement aveugle et fanatique à l'égard d'un maître, d'un chef, d'un parti, d'une secte)... , s'étaient contenté de pomper le contenu de C&F...

Ces zouaves ont aujourd’hui quasi-tous la cinquantaine mal vécue (ils ne me rattraperont jamais)... et, près avoir enfin compris leurs conneries, ils n'ont d'autre alternative au suicide, les pauvres chéris, que faire des animations custom dans les parkings de supermarchés...

Ils n’avaient pas seulement oublié de grandir, leur stupidité doublait au fil des numéros publiés... et même si leurs articles les plus récents traitent de questions de grands garçons attardés, genre la politique du temps qui passe au volant d'une Mustang restomod, en y insérant un tas de blagues vaseuses (pour tenter de conquérir de nouveaux ahuris), le niveau d'écriture reste toujours celui de gamins de 16 ans qui se trouvent devant un dilemme :
qu'est-ce qui va accompagner la tisane à la camomille de pépé Michel, là-bas, seul, perclus de rhumatismes dans son musée en Bretagne ?

Certain qu'après cette description amicale, ça va schlinguer dans les mag's survivants et forums de customeux..., bande de nazes !



  


Bref, les bazars présentés ont extrêmement mal vieilli... et il est devenu évident que de moins en moins de gens veulent être rangés dans la catégorie des débilos dans le cocon douillet de l’immaturité, même si c'est triste...

Mais, il faut voir les concentrations de bagnoles alternatives existant encore (des fourbis mélant aux tentes de camping exposées, des Hot-Rods, des Custom-Cars, des Réplicars et des Choppers, dans une ambiance Rock'and'Roll)..., pour se rendre compte que c'est pas humainement acceptable de laisser ces gens érrer en tenues de cow-boys en continuant de mettre leurs cheveux (de plus en plus fins) en pics et de porter des bermudas à fleurs en dessous de leur vieux faux perfecto en plastique... pour se branler dans une chaussette....

Ils ont l’air ridicules... et encore..., mais surement que c'est là un moyen de relancer les affaires..., les nouveaux gamins accepteraient, disent-ils, de payer pour aller les voir comme s'ils se payaient un ticket pour le zoo..., pour y voir des copies de rock-stars imitant Johnny, qui ressemblent à des oncles alcooliques..., ça fait bizarre !
B
on..., continuons le voyage !

 
  
 

Une Lamborghini, Maserati, Ferrari ou autre Pagani, ce n'est pas pour monsieur tout le monde... et pourtant, bon nombre de gens ordinaires trouvent des voies de traverse pour acquérir à bon prix un bolide de sport, comme ces deux bricoleurs russes qui ont réussi à transformer, en quelques mois, cette sinistre épave en un magnifique Hot Rod, l'opération a exigé beaucoup de temps, d'efforts et de mastic Bondo.

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 
  
 

Après 3 ans et demi de labeur, Oliver Ashley a finalement présenté son K1 Attack au grand public..., à
 part le châssis, ce Britannique a tout fait lui-même..., au final, cette gigantesque boîte de montage aura coûté plus de 80.000 euros (gag !), mais l'heureux propriétaire n'a pas l'intention de s'en servir très longtemps. L'homme m'a expliqué : Dans un an, je la vends. Construire soi-même un speedboat, cela aussi devrait être assez amusant.

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 
  
 

L'étudiant chinois Chen Su Jin Miao rêvait depuis des années de posséder sa propre Lamborghini, mais son argent de poche n'aurait même pas suffit à l'achat d'un enjoliveur..., puisque c'est ainsi, pourquoi ne pas construire soi-même sa propre Lamborghini ? Après sept années de travail et un investissement d'à peine 3.500 euros, son rêve est devenu réalité..., malheureusement, sa Lambo ressemble surtout à une voiturette en Lego et la vitesse de pointe de la chose ne dépasse pas 65 km à l'heure. Comble de malheur, Chen a oublié de faire agréer le véhicule, de sorte qu'au bout du compte, il n'est même pas autorisé à circuler sur la voie publique.




----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 
  
 

Puisque nous parlons de voitures "en blocs Lego", autant profiter de l'occasion pour présenter ce fameux cas arménien..., un certain Henrik Matevossian avait entamé la construction de sa propre Maserati en 1985 (!)..., bien avant la chute du Rideau de fer..., ce n'est qu'en 2007 qu'il a pu effectuer, pour la première fois, un petit parcours d'essai dans sa Maserati..., le bloc moteur, la boîte de vitesse et la suspension viennent tous d'Italie, le reste est fait maison.




----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 
  
 

Difficile de croire que cette épave ait pu servir de base à la construction d'une voiture de sport jaune aux lignes aérodynamiques..., Konstantin Myatnikov s'est vraiment surpassé, sans compter qu'au beau milieu du chantier, il a soudainement changé d'avis et modifié complètement le toit de la voiture..., u
n résultat magnifique, cela ne fait aucun doute, jusqu'à ce que vous souleviez le capot et démarriez un vieux moteur de plus de trente ans d'âge, usé jusqu'à la corde...

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------







Comment savons-nous qu'il ne s'agit pas d'une vraie Lamborghini Countach ?  La voiture est trahie par ses deux pots d'échappement..., la prochaine fois, il vaudrait mieux installer de vrais pots d'échappement au lieu de deux tuyaux de poêle..., par ailleurs, l'intérieur laisse beaucoup à désirer, avec son abondance de faux cuirs, ses rembourrages de siège avec des trous béants et des coutures ratées ainsi que de la colle visible, sans oublier les énormes logos cousus, décidément très kitsch..., m
ais bon, de loin, elle ressemble étrangement à l'original et c'est bien cela qui compte.

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------







Cette S11 de JAC Motors (Jianghuai Automobile Co Ltd), a l'air d'un vrai bijou, mais n'oubliez jamais qu'elle reste avant tout... chinoise..., autrement dit, un bijou de la contrefaçon..., la S11 utilise des pièces de nombreuses marques, telles que, tenez-vous bien : Ferrari, Lamborghini, Audi, Toyota et Hyundai..., à
 se demander s'il existe en fait une quelconque marque automobile qui ne lui ait pas fait cadeau d'une pièce ?
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]




avatar
BM63
Pilote
Pilote

Messages : 382
Points : 648
Date d'inscription : 03/04/2014
Age : 43
Localisation : Givord

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum