Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Mots-clés

Derniers sujets
» Alfa Romeo 183T
Dim 2 Juil - 19:45 par Péka

» Moi c'est la moto...
Mar 30 Mai - 16:15 par enrimores

» presentation
Jeu 11 Mai - 22:05 par goubito

» Yamaha FJ
Mar 11 Avr - 16:33 par Admin

» Nouveau QuiZ
Ven 16 Sep - 13:16 par FOURNIER

» Présentation
Dim 24 Avr - 16:16 par enrimores

» réplique ford GT40
Dim 28 Fév - 16:43 par enrimores

» new member sadsac72
Lun 28 Déc - 16:43 par enrimores

» Remets toi vite gamin
Sam 18 Juil - 17:44 par scuderia57

Les posteurs les plus actifs de la semaine

visiteurs

Juillet 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31      

Calendrier Calendrier


Chaparral Cars

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Chaparral Cars

Message par scuderia57 le Lun 29 Déc - 16:51

Chaparral Cars était une équipe de course automobile américain basée à Midland au Texas fondée en 1961 par Hap Sharp et Jim Hall.

Chaparral s'est rendu célèbre pour ses innovations techniques (notamment dans le domaine de l'aérodynamisme).

Chaparral Cars fut donc fondée en 1961 par Hap Sharp et Jim Hall, deux hommes d'affaires et pilotes qui avaient beaucoup de compétences dans l'ingénierie et la course automobile. Les Chaparral coururent en Can-Am et dans les courses d'endurance.


Chaparral était à cette époque l'écurie qui utilisait le plus efficacement les prises d'air et les spoilers. Leur coup de maître étant la 2E de 1966. Le 2J quant à elle, était la première voiture à "effet de sol", c'est-à-dire qu'elle allait jusqu'à utiliser un ventilateur pour aspirer l'air se trouvant sous la voiture. L'utilisation d'une transmission semi-automatique dans les Chaparral était une des principales raisons de leur succès en course.

La technique des Chaparral relate des principaux changements sur les voitures de course dans les années 1960 et 1970 au niveau aérodynamique.


La carrosserie testée ici à Sebring en 1963 est celle de la future voiture à moteur central-arrière (ci-dessous). Elle dut être modifiée à la hâte pour satisfaire au règlement, d'où son aspect bancal.

Après leur triomphe aux 500 Miles d'Indianapolis en 1980, ils quittèrent la course automobile en 1982.

La Chaparral 1 est la première voiture à porter le nom de l'entreprise et marque la transition de Jim Hall en tant que constructeur. Fabriquée par Troutman et Barnes, la Chaparral 1 est derivée de la Scarab-Reventlow Automobiles Inc. initialement construite pour Lance Reventlow en 1957. C'est une voiture conventionnelle à moteur avant mais très reculé, dans l'esprit d’un moteur central. Initialement la voiture devait être produite comme voiture de course, mais seuls cinq sont construites: deux pour l'équipe de Jim Hall trois autres pour la vente. Jim Hall la fait courir en 1961 et durant l'hiver il repense les voitures pour les faire gagner en 1962 et 1963. Il s'occupe pendant ces années du design de la Chaparral 2.

La Chaparral 2A était une voiture de course construite puis utilisée de 1963 à 1966 par Chaparral. Elle "choqua" le monde du sport automobile en remportant sous une pluie torrentielle la victoire, sur un des circuits les plus difficiles d'Amérique du Nord, les 12 heures de Sebring, en 1965.

Ci-dessus, la Chaparral 2, première voiture réellement dessinée par Jim Hall: elle n'était pas encore dotée de la transmission "automatique", mais sa coque centrale était en résine et fibre de verre et son moteur en position centrale. Notez les prises d'air arrière dont la forme évoque déjà celles de la 2C.

Ci-dessous, premiers tests du châssis coque en résine sur le "Rattlesnake Raceway".


CHAPARRAL 2/2C: elle domina les circuits américains en 1964 et 1965.

L'une des deux voitures engagées en 65 fut équipée d'un aileron mobile commandé par le pied gauche du pilote, elle fut nommée 2-C. Notez les feux arrière de Chevrolet Corvair, un indice mineur de le collaboration de l'équipe de Jim Hall avec GM. Le style de la voiture devait beaucoup à l'étude Corvair Monza GT présentée au Salon de NY 1962 par Chevrolet, et signée Bill Mitchell et Larry Shinoda.



La 2D est une variante de la Chaparral 2 avec un poste de pilotage fermé, elle est conçue pour les courses d'endurance de 1966. Elle remporte les 1 000 km du Nürburgring en 1966 avec Phil Hill et Joakim Bonnier. Elle participe également la même année aux 24 Heures du Mans, mais abandonne après 111 tours.

CHAPARRAL 2D : irruption d'un "alien" dans le championnat du Monde Sport en 66.
Jo Bonnier et Phil Hill vainqueurs aux 1000km du Nürburgring 1966.


Ci-dessus, un mécanicien fait le plein tandis que Jim Hall se concentre avant de prendre le volant.


Construite sur la base de la 2C, elle est la première voiture de course à posséder un aileron mobile manœuvrable par le pilote afin d'adapter l'appui aérodynamique en fonction des portions du circuit.

CHAPARRAL 2E 1966 : ultra-basse, ailée, splendide, surgie d'un rêve furieux, celui de chevaucher un avion.
Non seulement pour la première fois dans l'histoire un aileron mobile (commandé par une pédale) était directement relié aux porte-moyeux des roues arrière, mais un autre aileron également mobile était installé sous le nez de la voiture afin d'équilibrer les pressions aérodynamiques.

Pour la saison 1970 de la série CanAm du SCCA, championnat nord-américain, Chaparral tira les leçons des erreurs de la 2H, qui défiait les lois de l'aérodynamique, et créa la 2J, sous certains angles encore plus excentrique que la 2H. Son architecture en faisait la première voiture à effet de sol actif au monde. L'air qui s'écoulait sous la voiture en mouvement était aspiré par des ventilateurs situés à l'arrière de la carrosserie, ce qui, grâce à l'ajout de jupes latérales, générait un appui considérable. Ces deux ventilateurs étaient animés par deux moteurs 2-temps de motoneige refroidis par air, indépendamment du moteur normal.

Profitant des failles du règlement, la Chaparral 2J fut surnommée « l'aspirateur » et ne laissa personne de marbre. Outre son apparence radicale, elle offrait des performances dynamiques de premier ordre mais rencontrait de nombreux problèmes mécaniques. Elle surclassa la McLaren M8D d'usine jouissant pourtant d'une réputation d'invincibilité cette année-là en s'emparant de la pole position lors des septième et dixième épreuves du championnat.

CHAPARRAL 2G : "davantage de tout"...plus large, plus d'appui, de puissance (moteur 7 l. contre 5,3).

Cependant, la SCCA donna raison aux réclamations des concurrents qui craignaient une avancée aussi radicale et bannit l'emploi de moteurs auxiliaires pour la saison 1971, ce qui condamna la Chaparral 2J à demeurer à jamais au garage.
Chaparral disparut avec cette voiture de la compétition, avant de revenir avec la 2K, une monoplace, dix ans plus tard.

Données techniques :

  • Puissance: 689 ch / 7 200 tr/min
  • Couple : 653Nm
  • Transmission : MAr
  • Poids : 821 kg
  • Cylindrée : 7 600 cm³


La 2K est une monoplace construite pour la série américaine IndyCar. Conçue par l'ingénieur britannique John Barnard, elle est inspirée par la Formule 1 où l'effet de sol a commencé à être mis au point (notamment par Lotus et sa Lotus 78).

La voiture fait ses débuts en 1979 avec le pilote Al Unser Sr. et gagnera six courses sur vingt-sept participations en trois saisons. Elle rencontre son plus grand succès avec la victoire de Johnny Rutherford aux 500 miles d'Indianapolis 1980, lequel remporte avec la 2K le championnat Champ Car de la même année.
avatar
scuderia57
Admin

Messages : 2983
Points : 5929
Date d'inscription : 17/07/2014
Age : 61
Localisation : Monaco

http://www.restoremania.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chaparral Cars

Message par scuderia57 le Lun 29 Déc - 17:02

CHAPARRAL 2F : solitaire, audacieuse et pourtant tout de suite au sommet.

Vainqueur à Brands Hatch en 67 aux mains de Phil Hill et Mike Spence. La même année, elle se qualifiait en deuxième position au Mans.

CHAPARRAL 2H 1968-69: anticipant le bannissement des ailerons, Hall était parti d'une feuille blanche.
Le pilote devait disparaître dans le fuselage - celui, fermé, d'un coupé ; mais John Surtees exigea et obtint plus de visibilité. Jim Hall, accidenté, ne fut pas en mesure de poursuivre le développement.
Dommage: bien plus étroite que ses concurrentes, basse et très profilée, elle démontra un potentiel énorme en essais privés, qui ne fut jamais concrétisé en course, faute de mise au point.


CHAPARRAL 2J ! Un défi qui tétanisa les officiels et la concurrence : interdite...
Conçue comme un coup de génie méthodiquement fabriqué, rivet par rivet. Supériorité absolue.

Un moteur auxiliaire deux temps (derrière le V8) alimentait deux ventilateurs procurant une dépression sous la voiture.
Le jupes latérales en Lexan servaient à maximiser la dépression en limitant l'entrée d'air sous le châssis.

 

Fin provisoire de l'histoire ; mais bien longtemps après les pionniers, d'autres ont pris le relais. La légende continue...




avatar
scuderia57
Admin

Messages : 2983
Points : 5929
Date d'inscription : 17/07/2014
Age : 61
Localisation : Monaco

http://www.restoremania.org/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum