Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Mots-clés

Derniers sujets
» presentation
Ven 20 Oct - 13:48 par kakou301er

» je me présente : peredeced pour vous servir
Jeu 12 Oct - 19:10 par peredeced

» Alpine A110
Mer 4 Oct - 6:40 par frenchfan

» presentation
Lun 14 Aoû - 9:12 par Admin

» Alfa Romeo 183T
Dim 2 Juil - 19:45 par Péka

» Moi c'est la moto...
Mar 30 Mai - 16:15 par enrimores

» Yamaha FJ
Mar 11 Avr - 16:33 par Admin

» Nouveau QuiZ
Ven 16 Sep - 13:16 par FOURNIER

» Présentation
Dim 24 Avr - 16:16 par enrimores

Les posteurs les plus actifs de la semaine

visiteurs

Octobre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031     

Calendrier Calendrier


BNC

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

BNC

Message par scuderia57 le Dim 14 Sep - 18:29

      B N C
 
De 1920 à 1936, "Bollack et Netter Compagnie" créera plusieurs modèles sportifs fort convoités en classe 1100cm3.
Mais la grande dépression aura finalement raison de la firme de Levallois.
Entre 1924 et 1931, BNC figure parmi les meilleures voitures de sport et de course construites en France dans la catégorie des 1100cm3. Lucien Bollack, associé à son ami banquier Netter, crée en 1920 la BNC en absorbant les cyclecars Muller. Les petites BNC sont d'abord montées à Rueil-Malmaison avant de rejoindre Levallois l'année de leur première participation à l'épreuve mythique des 24H du Mans (1928). Les premières voitures sont équipées de moteurs Ruby 1095 et 1097cm3. Ces moteurs sont produits par des voisins, les établissements Godefroy et Levêque, basés également à Levallois. En 1926, BNC termine troisième au "Grand Prix des Voiturettes de l'ACF", à Miramas.
En 1927, BNC sort des voitures de sport et de course équipées du moteur SCAP (Société de Construction Automobile Parisienne) de 1098cm3 et fait le doublé au Bol d'Or en remportant les deux premières places. Une BNC termine également troisième au Grand Prix de Comminges. Puis lors des saisons 1928 et 1929, les modèles de course sont à nouveau équipés de 4 cylindres Ruby, auxquels sont adjoints des compresseurs Cozette. En 1928, la marque participe pour la première fois aux 24H du Mans et, ironie du sort, c'est à cette occasion que la petite marque de Levallois remportera son plus beau titre de gloire : l'équipage Dore-Treunet termine à la 7e place au général, et premier en classe 1100. Malheureusement, jusqu'en 1932, aucune BNC ne verra l'arrivée. Il faudra attendre 1933 pour voir Alin-Alin terminé 11e au général, 21e en 1934, place ré-édité par Duval-Treunet en 1935.
Malheureusement, BNC subira le même sort que nombre de petits constructeurs français. Dès 1927, la firme est en proie à des difficultés financières. Charles de Ricou en reprend les commandes un an plus tard et lance un programme de course avec le succès manceau que l'on sait. Suite à la reprise de Lombard par BNC en 1929, André Lombard dessine pour la marque un fabuleux 4 cylindres à compresseur de 1092cc muni de 2 arbres à cames en tête, fournissant 70ch à 5500tr/mn et atteignant alors 160km/h. Hélas, il ne peut être développé comme il se doit. La crise économique est là, responsable de ce développement incomplet, tout autant que la fermeture de l'usine peu de temps après. Auparavant, BNC construisait encore quelques autos animées par un moteur Meadows de 1496cm3 importé d'Angleterre. Pilote émérite de BNC, André Sirejols continuera néanmoins à représenter la marque dans son atelier de Levallois après 1936. Et ce, jusqu'en ... 1976 !
La BNC ornant cette page est la Type 527C qui remporta Le Mans en classe 1100cm3 en 1928. Après 7 mois de restauration, la voiture a participer à la première édition du Mans Classic en 2002. Cette voiture possède une structure de châssis par ongerons métalliques et traverses en tôle emboutie. Les suspensions sont des ressorts semi-elliptiques à l'avant et des cantilevers entiers à l'arrière. Elle est équipée d'un 4 cylindres en fonte Ruby de 1100cm3, avec un vilebrequin sur 2 paliers, fournissant 30ch à 3000tr/mn. La distribution se fait par soupapes en tête commandées par culbuteurs et arbres à cames latéral. Les roues sont à rayons en acier et moyeu Rudge.
   
   
avatar
scuderia57
Admin

Messages : 2983
Points : 5929
Date d'inscription : 17/07/2014
Age : 61
Localisation : Monaco

http://www.restoremania.org/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum