Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Mots-clés

matra  

Derniers sujets
» presentation
Ven 20 Oct - 13:48 par kakou301er

» je me présente : peredeced pour vous servir
Jeu 12 Oct - 19:10 par peredeced

» Alpine A110
Mer 4 Oct - 6:40 par frenchfan

» presentation
Lun 14 Aoû - 9:12 par Admin

» Alfa Romeo 183T
Dim 2 Juil - 19:45 par Péka

» Moi c'est la moto...
Mar 30 Mai - 16:15 par enrimores

» Yamaha FJ
Mar 11 Avr - 16:33 par Admin

» Nouveau QuiZ
Ven 16 Sep - 13:16 par FOURNIER

» Présentation
Dim 24 Avr - 16:16 par enrimores

Les posteurs les plus actifs de la semaine

visiteurs

Novembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930   

Calendrier Calendrier


Maranello

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Maranello

Message par countach le Sam 23 Aoû - 19:22

J'arrive donc à Maranello vers 1h00 du matin, et je fais ma ronde habituelle autour de l'usine et du Planet Hotel pour voir s’il y a des voitures intéressantes garées mais rien. Je m'installe donc sur le parking de la Galleria pour passer une nouvelle nuit dans la voiture. Ce sera heureusement la dernière. La fatigue aidant, je ne me réveille que vers 6 heures.



La principale attraction à Maranello ce weekend, outre le passage des Mille Miglia, sera la vente aux enchères Leggenda e Passione organisée pour la troisième fois par RM sur le site du circuit de Fiorano. Il y a deux ans lors du soixantenaire, je n'imaginais pas revenir aussi vite dans le sanctuaire du circuit privé de Ferrari. Outre 37 modèles dont certains exceptionnels voire uniques, 53 objets divers (dits memorabilia) seront vendus, allant de la maquette en résine 1/1 de la Testarossa réalisée par Pininfarina en passant par des modèles de Formule 1 utilisés en soufflerie, et jusqu'à un car aux couleurs de la Scuderia. Tous ces objets et voitures sont exposés aujourd'hui et demain, ainsi que dimanche avant la vente, sur simple présentation du catalogue. A 70 euros le catalogue c'est sans doute le billet d'entrée le plus cher de l'année mais çà vaudra sans doute largement le coup (et le coût).


A 6:30, je me gare vers la sortie de l'usine Via Musso pour guetter les premières sorties de voiture qui donneront le top départ d'une séance de spotting en attendant l'ouverture des hangars de la vente à dix heures. Eh oui, dans le temple de Ferrari, chaque minute doit être mise à profit pour faire le plein d'images. En fait au bout de cinq minutes seulement, une première California quitte l'usine. Les essayeurs embauchent tôt et çà me va bien. Je me déplace donc vers mon point habituel, carrefour de toutes les routes d'essais: le rond point au cavallino. La première arrivée est une autre California, ce qui est logique en terme de rythme de production. La lumière est déjà suffisante bien que le soleil ne soit pas encore levé.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Ensuite arrive une voiture que je prends pour une mule avant de réaliser qu'il s'agit de la Fiorano équipée du pack HGTE, tout bêtement. C'est la première que je vois depuis sa présentation à Genève.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Puis c'est une 16M qui prend la route de l'Abetone. Étonnamment elle n'est pas badgée 16M.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Les 599 et les California s'enchainent mais il y a parfois des surprises, comme cette Dino ou cette 355 avec une plaque en 06 et une plaque Prova


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
countach
Pilote
Pilote

Messages : 165
Points : 256
Date d'inscription : 01/05/2014

Revenir en haut Aller en bas

suite...

Message par countach le Sam 23 Aoû - 19:31

Je me dirige maintenant vers l'entrée du circuit de Fiorano. En le quittant il y a deux ans après les célébrations du soixantenaire, je ne pensais pas y revenir de sitôt mais je suis une nouvelle fois admis dans l'enceinte, après avoir laissé passer plusieurs 599 quittent l'endroit.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Je présente mon  catalogue et on me donne un badge d'entrée. Après quoi il n'y a plus qu'a monter dans une navette de la Scuderia pour parcourir les 500 mètres qui mènent au lieu de la vente.

En fait la vente n'a pas lieu sur le circuit proprement dit mais dans les hangars semi cylindriques de la "Logistica".



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Au vu de l'ampleur et de la qualité du plateau, je prends les voitures une par une avec un commentaire adapté du catalogue édité par RM.


Ferrari F430 offerte en solidarité avec les victimes du tremblement de terre des Abruzzes.


Cette F430 grise sera mise sous une housse pour figurer la toute dernière F430 à sortir des chaines de montage vers la fin de l'année et qui est offerte par Ferrari en solidarité avec les Abruzzes. Elle sera aux couleurs de ville d'Aquila mais sera personnalisable avec les options du catalogue Scaglietti. Il s'agit du premier signe tangible de la fin de carrière de la 430 dont la remplaçante, la F450, sera présentée au salon de Francfort à l'automne.  


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Ferrari 365 GT 2+2 de 1969, châssis 12945, estimée entre 65 et 80 000 euros, sans réserve.

Malgré sa certification par Classiche, cette voiture aura certainement été pénalisée par un historique inconnu entre sa vente aux Etats Unis en 1969 et son arrivée en Belgique au milieu des années 90. Après une restauration minutieuse, la voiture est désormais en parfait état mécanique et cosmétique tout en conservant un prix attractif.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Ferrari Dino 246 GT de 1973, châssis 07186, estimée entre 80 et 110 000 euros.

Une exemple des particularités que l'on rencontre souvent sur les Ferrari. Cette Dino aux spécifications anglaises intègre un système audio au look vintage compatible avec un iPod. Pourtant sur les 40 000 miles affichés au compteur, seuls 2000 ont été parcourus depuis 1987. Elle est en tout cas arrivée par la route puisque c'est celle ci que j'ai vue au rond point il y a une heure environ.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Maserati MC12 Corsa de 2008, estimée entre 775 000 et 950 000 euros.

La MC12 a été produite à 50 exemplaires sur la plate forme de la Ferrari Enzo pour des raisons d'homologation en compétition. Entre 2004 et 2008, les MC12 remportèrent 15 courses dont deux victoires consécutives aux prestigieuses 24H de Spa Francorchamps. Douze exemplaire de la version dite Corsa furent ensuite construits à destination de clients fortunés, dans le but de rouler sur circuit puisque ce modèle n'est pas homologué pour la route (encore que la première produite ait été modifiée avec succès dans ce but). Celle ci est la douzième et dernière produite, tout droit sortie d'usine car le propriètaire actuel n'en a jamais pris possession. Elle se présente dans une livrée Blue Victory avec intérieur cuir rouge. L'argument commercial de RM est que la MC12 Corsa devrait avoir plus de valeur qu'une FXX étant donné qu'elle est plus rare et que sa soeur pistarde dispose d'un palmarès conséquent. L'avenir nous le dira: maintenant que la 599XX vient prendre la relève, peut être que des FXX passeront en enchères prochainement.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Ferrari 288 GTO de 1985, châssis 56337 estimée entre 380 et 450 000 euros.

La 288 GTO est la plus rare des Ferraris modernes, avec seulement 272 exemplaires produits. C'est aussi la première des supercars de la marque, qui ouvrit la voie à la F40, la F50 et l'Enzo. Celle ci, qui affiche moins de 15 000 kilomètres, a un historique totalement limpide et elle pourrait maintenant revenir d'Asie où elle se trouvait depuis 1995.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Ferrari 330 GT 2+2 de 1965 châssis 6397 estimée entre 65 et 75 000 euros.
6397 a été entièrement restaurée entre 1983 et 1989 pour un montant total de factures de 150 000 Deutschmarks.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
countach
Pilote
Pilote

Messages : 165
Points : 256
Date d'inscription : 01/05/2014

Revenir en haut Aller en bas

suite...

Message par countach le Sam 23 Aoû - 19:42

Ferrari 365 GT4 BB de 1974 châssis 17927 estimée entre 120 et 150 000 euros sans réserve


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



Ferrari 275 GTB/Competizione de 1965 châssis 07545 estimée entre 1.8 et 2.2 millions d'euros.
Si l'on excepte cinq préparations spéciales, seules 10 275 GTB/C ont été construites, notamment avec une carrosserie super-légère et un réservoir d'essence porté à 140 litres. 07545 est l'un d'elles, et l'une des trois avec conduite à droite. Elle a passé quasiment toute sa vie en Australie donc la voir ici aujourd'hui est une chance unique, à moins qu'elle ne reste ensuite en Europe.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Ferrari 250 GT Ellena Coupé de 1957 châssis 0819GT estimée en 320 et 380 000 euros
L'histoire de cette 250 GT semble faite tout exprès pour confondre l'oeil des amateurs puisque cette carrosserie a été construite quasiment à l'identique par trois carrossiers différents. Pinin Farina a construit les quelques premiers exemplaires, avant que Boano ne prenne la relève pour une production d'environ 66 voitures. Quand Mario Boano fut appelé à de hautes fonctions à la Fiat, il transmit l'usine à son beau fils Ezio Ellena, laquelle devint donc la carrozzeria Ellena. Chaque carrossier adapta évidemment quelques particularités au modèle dont il avait la charge. 

0819GT est la 26ème des 50 voitures construites chez Ellena. Au début des années 70, elle fut vendue à deux jeunes de 22 et 25 ans qui passèrent 15 ans à la restaurer avant de la vendre en 1990 en Californie. Elle passa ensuite un court moment au Japon avant d'arriver en Allemagne. Elle participa 5 fois aux Mille Miglia historiques avant d'être achetée en 2006 par Helmut Eberlein, un associé de Kassel, la seule concession Allemande partenaire de Ferrari Classiche.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Ferrari 500 Mondial Série I Spyder de 1954 châssis 0414MD estimée entre 1 et 1.2 millions d'euros 

0414MD est une des 16 500 Mondial Spyder carrossée par Pinin Farina (sur 31). Elle participa dès 1954 au Tour de Toscane et aux Mille Miglia, sans terminer aucune des deux courses. Elle a la particularité d'être toujours équipée de son moteur, boite de vitesse et carrosserie d'origine, ce qui n'est pas si fréquent. Pour ma part, sa ressemblance avec les 375 Plus et 375 MM ne peut que me séduire: j'adore cette ligne.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
countach
Pilote
Pilote

Messages : 165
Points : 256
Date d'inscription : 01/05/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Maranello

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum