Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
» SIO / présentation rapide
Mar 27 Mar - 19:51 par sio

» Roland CHARRIERE
Ven 8 Déc - 17:13 par Admin

» Gerard Pradelle
Dim 26 Nov - 8:45 par bob2ben

» presentation
Ven 20 Oct - 13:48 par kakou301er

» je me présente : peredeced pour vous servir
Jeu 12 Oct - 19:10 par peredeced

» Alpine A110
Mer 4 Oct - 6:40 par frenchfan

» presentation
Lun 14 Aoû - 9:12 par Admin

» Alfa Romeo 183T
Dim 2 Juil - 19:45 par Péka

» Moi c'est la moto...
Mar 30 Mai - 16:15 par enrimores

Les posteurs les plus actifs de la semaine

visiteurs

Juin 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930 

Calendrier Calendrier


Avia

Aller en bas

Avia

Message par scuderia57 le Jeu 21 Aoû - 18:47

DES CHASSEURS SANS VICTOIRES
La société Avia fut à la base du développement de l'aviation tchécoslovaque, mais sa principale production, le chasseur B-534, fit carrière à l'étranger.
C'est essentiellement grâce à la société Avia que le jeune État tchécoslovaque se fit rapidement une excellente réputation tant dans le domaine de l'aviation militaire que dans celui de la commercialisation de ses modèles.
Entre les deux guerres, la Tchécoslovaquie exportait des avions aussi bien en Union soviétique qu'en Yougoslavie et en Bulgarie. La société construisait également des appareils civils et des modèles étrangers fabriquéssous licence, mais elle devait surtout sa renommée à ses propres études d'appareils de combat.
un Avia S-199 de l'aviation militaire israélienne. Ce chasseur était une extrapolation directe du fameux Messerschmitt Bf-109G allemand, équipé d'un moteur Jumo 211F de 1 250 ch.
Créée en 1919, dès la fondation de l'État tchécoslovaque, l'usine Avia s'installa dans les locaux d'une ancienne sucrerie de Cakovice, dans la banlieue est de Prague.
Son équipe d'ingénieurs était dirigée par P. Benes et M. Hajn (d'où les initiales BH qui codaient les premiers modèles). Hardiment, la société débuta ses activités par la construction d'un monoplan à aile basse, l'avion léger BH-1, dont dériva en 1921 le chasseur BH-3, quise révéla l'appareil le plus moderne de sa catégorie.
Cinq exemplaires furent équipés du moteur BMW-Illa de 185 ch, qui permettait une vitesse de 214 km/h, cinq autres du moteur tchèque Walter W-I V de 220 ch, donnant une vitesse de 225 km/h. Ces appareils furent suivis par un chasseur biplan de premier ordre, le BN-21, sorti en 1924.
Il était propulsé par un moteur Skoda (licence Hispano) HS-8Fb de 300 ch. Il en fut construit environ cent vingt exemplaires pour l'armée de l'air tchécoslovaque et cinquante pour l'aviation belge (ces derniers fabriqués sous licence par la compagnie SABCA). Avec un armement de deux mitrailleuses Vickers de 7,7 mm, le BH-21 atteignait la vitesse de 240 km/h; une version spéciale de course, fabriquée en vue des compétitions de vitesse nationales de Tchécoslovaquie de 1925, dépassait les 300 km/h.
Des avions Fokker sous licence
Vers le milieu des années vingt, l'aviation civile tchécoslovaque commençait seulement à sortir de sa période expérimentale, et la première compagnie aérienne régulière, la CSA, n'utilisait que du matériel fourni par d'autres constructeurs. Dès cette époque, Avia assurait pourtant la liaison postale entre Prague et Liberec avec ses biplans légers BH-11.
Le 2 mai 1927, la seconde compagnie aérienne tchèque, la CLS, commença l'exploitation des lignes intérieures avec une flottille de six Avia BH-25, de confortables biplans construits en bois, transportant six passagers et équipés du moteur Jupiter de 420 ch construit par Walter.
Mais, lorsque la CLS acquit, en 1928, des Fokker F-VIlb.3m, de remarquables appareils de transport hollandais, Avia en négocia la licence. En 1930, elle construisit huit Fokker pour la CLS et cinq pour la CSA, ainsi que d'autres exemplaires destinés à l'armée de l'air tchécoslovaque et à divers clients. Ces modèles utilisaient cinq types de moteurs différents.
chasseurs Avia B-534. Ce type d'appareil, construit à 445 exemplaires, équipa les groupes de chasse tchécoslovaques de 1934 à 1945. La plupart ne connurent le feu que sous d'autres cocardes, dans les rangs des forces de l'Axe.
La compagnie construisit également un gros trimoteur adapté du Fokker F-IX, répondant au besoin de disposer rapidement d'un bombardier lourd. La première série vit le jour en 1932, les appareils étant dotés de Walter Jupiter de 450 ch. 11 existait plusieurs dispositions de mitrailleuses supérieures et inférieures pour la défense, et la charge offensive de bombes variait entre 800 kg et 1 500 kg.
Une version civile, le F-39, fut également développée par Avia : un appareil de dix-sept places utilisé comme avion de ligne et de prestige pour les déplacements des personnalités officielles. Les moteurs étaient des Walter Pegasus de 640 ch dans des capotages circulaires.
La série des chasseurs
En 1930, Avia étant devenu un département du grand groupe Skoda, spécialisé dans la fabrication d'armements, elle engagea un nouvel ingénieur en chef, Frantiszek Nowotny, tandis que Benes et Hajn passaient à CDK-Praga après avoir sorti chez Avia le BH-33, qui devint le chasseur standard de l'armée de l'air tchécoslovaque.
Le BH-33, qui avait fait sa première sortie en 1927, était une extrapolation du BN-21; la quasi-totalité de la production était dotée d'un moteur à refroidissement par air Walter Jupiter. Sous sa formule originale, il fut construit sous licence par les usines polonaises PWS en 1928.
En 1929 apparut une nouvelle version, le BH-33E, avec un fuselage en tubes d'acier, un nouveau plan supérieur et quelques autres modifications. Sa présentation en vol au Salon de l'aviation de Paris en 1929 fut si réussie que l'appareil fut aussitôt acheté par l'U.R.S.S. et construit sous licence par lkarus en Yougoslavie.
Rééquipé d'un moteur Skoda L de 12 cylindres refroidi par eau développant 525 ch, il fut produit en série chez Avia sous la désignation BH-33L et adopté par l'armée de l'air tchécoslovaque comme Ba-33. Son armement se composait de deux mitrailleuses fixes Vickers, qui tiraient la cartouche tchèque de 7,9 mm. Sa vitesse maximale atteignait 296 km/h.
Nowotny commença ses activités par l'amélioration de ce modèle et, en 1931, sortit son B-34, avec un fuselage en tubes d'acier recouvert de panneaux de duralumin et un moteur Avia Vr-36 V.12 de 850 ch. En 1932, ce chasseur vola avec différents autres types de moteurs et, amélioré, devint le B-534 en août 1933, avec un moteur Hispano-Suiza 12 Ydrs de 860 ch, construit sous licence par Avia.
Armé de quatre mitrailleuses Mk-30 (à l'origine, il était équipé de deux mitrailleuses seulement dans le plan supérieur, mais l'appareil de série en possédait une de chaque côté du fuselage), le B-534 était une petite machine extraordinaire, capable d'atteindre la vitesse de 375 km/h.
Les dernières versions possédaient un poste de pilotage fermé et des carénages de train d'atterrissage. Quelques-unes étaient dotées de moteurs surcompressés ou d'un canon Hispano de 20 mm tirant à travers le cône de l'hélice. En septembre 1938, lorsque l'Allemagne occupa la Tchécoslovaquie, plus de trois cents appareils avaient été livrés.
Il fut fabriqué en tout 445 chasseurs B-534, dont la plupart servirent sur le front de l'Est avec les forces de l'Axe, à partir de juin 1941. Des pilotes d'Avia désertèrent et passèrent en Union soviétique, et trois chasseurs B-534.IV furent utilisés contre les Allemands au cours de la révolte slovaque de 1944.
L'occupation allemande
A la suite de la signature d'un accord avec l'Union soviétique, en 1935, l'armée de l'air tchécoslovaque avait adopté comme bombardier moyen standard le Tupolev SB-2, acheté à cinquante-quatre exemplaires et fabriqué en grand nombre par l'industrie nationale. Avia en avait construit soixante-six en 1938, sous la dénomination d'Avia B-71, destinés à servir de bombardiers, programme stoppé cependant par l'invasion du pays.
Les Allemands interrompirent également, mais de façon temporaire, la réalisation d'un chasseur monoplan extrêmement prometteur, le B-35; conçu par Nowotny, il avait volé pour la première fois en septembre 1938, au moment de la crise de Munich.
le biplace BH-21 fut la première grande réussite de la firme. Sa production débuta en 1925, et près de 200 exemplaires furent utilisés par les aviations tchèque et belge.
L'Avia 135 était prévu à l'origine pour être équipé d'un moteur Hispano 12 Y de 1 000 ch, construit sous licence par Avia, et d'un train d'atterrissage rétractable; mais le prototype, désigné Av-35.1, était seulement doté d'un moteur de 860 ch et d'un train d'atterrissage caréné à jambes fixes avec « pantalons ».
Quelque temps après, les Allemands donnèrent l'autorisation de poursuivre le programme, et l'appareil fut réalisé en douze exemplaires (dénommés Avia 135) destinés à l'aviation de chasse bulgare (1941). Ces avions étaient équipés d'un train rétractable, mais dotés seulement d'un moteur Hispano Ydrs de 890 ch, construit sous licence par Avia, leur conférant une vitesse maximale de 534 km/h. La voilure avait un bord d'attaque rectiligne et un bord de fuite curviligne; l'armement était constitué d'un canon de 20 mm et de deux mitrailleuses synchronisées.
Le dernier type d'appareil produit par Avia avant la restructuration de la société en 1947 (elle fut transformée en organisme d'État pour la fabrication d'automobiles et d'avions) fut fabriqué pour le compte de la Luftwaffe, qui, durant toute la Seconde Guerre mondiale, utilisa le potentiel industriel de la Tchécoslovaquie. Les Messerschmitt Bf-109G (Gustav) étaient assemblés dans les usines Avia de Prague-Cakovice à partir d'éléments fabriqués dans différentes unités de production réparties dans tout le pays.
L'occupation de la Tchécoslovaquie par les Allemands interrompit momentanément le développement prometteur du monoplan de chasse Avia B-35 (ci-dessus). Le programme reprit en 1941, à l'instigation des autorités occupantes, avec la réalisation de douze exemplaires destinés à l'aviation de chasse bulgare sous la dénomination Avia B-135.
En 1945, les techniciens décidèrent de tirer parti des quelque cinq cents cellules utilisables de Bf-109G et des divers équipements restés sur place pour créer une petite chaîne de production. Vingt appareils (dénommés C-10) seulement furent construits, ainsi que quelques avions biplaces d'entraînement (Avia C-110), qui entrèrent en service dans l'armée de l'air tchécoslovaque respectivement comme S-99 et comme CS-99; ces appareils étaient équipés du moteur DB-605 AM.
Le reste des cellules fut complété, sous la dénomination S-199, avec des moteurs Jumo 211F de 1 250 ch; ceux-ci nécessitaient une modification du bâti moteur original et le montage d'une hélice à larges pales. L'appareil qui fut rebaptisé C-210 et surnommé « Mezec » (mulet) du fait de sa construction bâtarde et des protubérances dues à son armement, était d'un maniement extrêmement délicat, et son comportement au décollage et à l'atterrissage était tout simplement effrayant.
Néanmoins, la machine fut utilisée par l'armée de l'air tchécoslovaque, et quelques exemplaires en furent vendus, en 1948, à Israël, qui les employa contre l'Égypte.
avatar
scuderia57
Admin

Messages : 2983
Points : 5929
Date d'inscription : 17/07/2014
Age : 62
Localisation : Monaco

http://www.restoremania.org/

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum