Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Mots-clés

matra  

Derniers sujets
» presentation
Ven 20 Oct - 13:48 par kakou301er

» je me présente : peredeced pour vous servir
Jeu 12 Oct - 19:10 par peredeced

» Alpine A110
Mer 4 Oct - 6:40 par frenchfan

» presentation
Lun 14 Aoû - 9:12 par Admin

» Alfa Romeo 183T
Dim 2 Juil - 19:45 par Péka

» Moi c'est la moto...
Mar 30 Mai - 16:15 par enrimores

» Yamaha FJ
Mar 11 Avr - 16:33 par Admin

» Nouveau QuiZ
Ven 16 Sep - 13:16 par FOURNIER

» Présentation
Dim 24 Avr - 16:16 par enrimores

Les posteurs les plus actifs de la semaine

visiteurs

Novembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930   

Calendrier Calendrier


Bugatti Royale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Bugatti Royale

Message par scuderia57 le Mer 20 Aoû - 13:33

La Bugatti Royale Rébus...

Je n'ose pas écrire "ultime suite" puisque si j'ai retrouvé les masters-moules du kit, il est possible de les acquérir pour obtenir les pièces principales de la carrosserie...
Mais QUI va s'aventurer dans une telle avanture ?



Que sont nos rêves de jeunesse devenus ?
Début de cette année 2011, nous en étions restés à l'épisode G.Cote qui m'avait proposé une réplique terminée de la Bugatti Royale Napoléon, alors que ce qu'il me présentait était une carrosserie non terminée, non assemblée, très loin d'être terminée, avec des poèces détachées et de l'accastillage qui n'avaient aucun rapport l'objet présenté, dans le sens ou rien n'était utilisable parce que c'était une arnaque...
Après que les trois articles de cette Saga ont été publiés, j'ai reçu divers émails avec photos jointes d'un bonhomme m'expliquant sans aucun discours ni baratin, qu'il possédait les Masters, les moules, qui avaient servi à dupliquer la réplique que j'ai examiné chez G.Cote, pour en faire la Bugatti Royale Réplica du film "Rébus" qui est exposée au musée Allemand de Sinscheim... et que j'avais raté de peu avant que ce musée l'achète, d'ou l'épisode des moteurs d'autorail Bugatti...

Il s'agit donc d'arriver d'abord à ceci :

 


Pour en finale obtenir celà :



Au moyen de toute les pièces photographiées qui figurent dans les envois d'émails ci-après :



--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

De : Maurice


Date : 03/06/2011 16:23:45
A : Patrice
Sujet : Bugatti #4

 

Bonjour

J'ai les moules de la Bugatti Royale Coupe Napoléon Réplica du film Rébus... (ailes avant + bloc arrière)

Si vous êtes intérressé, je suis vendeur....

Maurice

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Le 3 juin 2011 à 22:51, "Patrice" <
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]> a écrit :

Ecrivez-moi-en plus, parce que là, après m'être bousillé le cerveau avec les racontars et lubbies de Georges Cote, je ne sais que penser...

Que les ailes avant et le bloc arrière ? 
Ca correspond à quoi ?

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


De : Maurice
Date : 04/06/2011 14:20:55
A : Patrice
Sujet : Re: Réf. : Bugatti #4

Bonjour Patrice ,
Je comprends vos doutes...
Aussi je vais être clair, j'ai récupéré ces moules lors de la démolition d'un garage à villepinte ou ils étaient abandonnés, l'ancien garage G.Cote .
Il y a les moules des ailes avant + ailes arrières + l'habitacle arrière avec les portes de l'habitacle.
Le reste : capot moteur, le bloc chauffeur...etc, je ne les ai pas, ils étaient en tôle fabriqués et adaptés lorsque les ailes AV & AR étaient montées sur un châssis (à construire).
Pour plus de clarté, je vais passer dans mon dépôt en début de semaine et faire quelques photos des Masters-moules, que je vous enverrai.
Bon week end 
Maurice

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------



Le 4 juin 2011 à 17:57, "Patrice" <[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]> a écrit :



Ok, j'attends vos photos. 

Quel prix voulez-vous ?


--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

De : Maurice


Date : 09/06/2011 18:50:54

A : Patrice

Sujet : Re: Réf. : Re: Réf. : Bugatti #4

 

Voilà...
Je dois avoir aussi quelques photos d'époque prises lors du moulage sur la Bugatti Royale originale au musée de l'époque, ainsi que quelques feuilles manuscrites avec l'adresse de differents fournisseurs pour les accastillages, comme la toile utilisee pour le revêtement interieur...
Je vais essayer de remettre la main dessus....


Dites moi ce que vous en pensez

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Le 10 juin 2011 à 09:04, "Patrice" <
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]> a écrit :

J'en pense que c'est un "foutu bazar"...

Quel est le prix que vous demandez ?

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


De : Maurice
Date : 10/06/2011 16:43:49
A : Patrice
Sujet : Re: Réf. : Re: Réf. : Re: Réf. : Bugatti #4

Qu'entendez-vous par "foutu bazar " ?
Que ce n'est pas bien rangé ?
L'ideal aurait été de disposer les élements à leur place, je sais.
Mais le lieu de stockage est trop petit et je ne peux faire la manutention seul.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


De : Maurice
Date : 19/09/2011 17:27:55
A : Patrice
Sujet : Re: Réf. : Re: Réf. : Re: Réf. : Re: Réf. : Bugatti #4
 
Bonjour Patrice ,
Le prix des moules Bugatti Royale Coupe Napoléon est de 30.000 euros
Bien a vous
Maurice

  
 
 
 
 
 
 
 
 


Deux des concepts les plus importants et les plus fondamentaux de la science économique sont : "la subjectivité de la valeur" et "le bénéfice mutuel de l’échange" qui en découle.
C’est la réalité fondamentale à laquelle se sont toujours heurtés les systèmes planifiés qui prétendent nous rendre égaux : nous ne le sommes pas et n’avons pas vraiment envie de l’être.
Chacun d’entre nous a sa propre individualité, ses expériences, sa culture, ses objectifs, ses goûts, ses passions qui font de nous ce que nous sommes : des êtres uniques.
Et c’est cette part d’humanité qui fait qu’une personne qui n’aime pas les répliques en plastique d'automobiles de collection, sait que d’autres les aiment..., faut-il encore que l'une et l'autre de ces personnes aient les moyens de leurs amours et envies..., c
ar là aussi, la valeur d'une chose est liée à ce que les gens acceptent de la payer...

La subjectivité de la valeur n’a rien d’évident au premier abord.
Pendant très longtemps, la source de la valeur a divisé philosophes et économistes ; certains comme les classiques anglais (Adam Smith, David Ricardo) puis Karl Marx, défendaient l’idée selon laquelle il existe une source objective de la valeur des choses tandis que Démocrite, St Thomas d’Aquin, les scolastiques espagnols (et notamment Martín d’Azpilcueta) et les classiques français (Condillac, Jean-Baptiste Say, Turgot…) pensaient que la source de la valeur résidait dans l’utilité, le bien-être qu’elles nous procuraient, c’est-à-dire qu’elle était subjective.
C’est probablement Smith, avec son "paradoxe de l’eau et des diamants" qui posa le plus grand problème conceptuel aux tenants de la subjectivité de la valeur en observant que l’eau, qui nous est extrêmement utile, ne vaut presque rien, tandis que les diamants, qui ne servent pas à grand-chose, valent très cher.
L’histoire de la pensée retiendra que c’est vers 1870 que trois économistes : William Jevons, Léon Walras et Carl Menger..., ont résolu chacun de leur coté le fameux paradoxe : si l’eau est si bon marché c’est que dans l’Angleterre de Smith elle est tout simplement très abondante ; si ce dernier avait vécu au milieu du désert, il aurait su qu’un premier verre d’eau peut avoir une grande valeur et que c’est en augmentant le nombre de verres d’eau disponibles que la valeur baisse…
C’est la "révolution marginaliste" et la naissance de deux grands courants de pensée : les néoclassiques qui suivent Walras et Jevons... et les autrichiens successeurs de Menger.

Si vous y regardez de près, cette subjectivité est partout ; elle est au cœur de notre perception de la valeur des choses.
L’erreur de Smith, Ricardo et Marx s’apparente en fait à un sophisme involontaire : ils observaient, comme vous et moi, que la plupart des prix sont supérieurs aux coûts de production et en déduisaient que le prix, la valeur marchande des choses, découlait de ces derniers.
En réalité, si nous observons des prix supérieurs aux coûts de production, c’est tout simplement que les biens ou les services qui ne peuvent être produits pour un coût inférieur à leur valeur ne sont tout simplement pas produits : personne n’a intérêt à le faire.
Imaginez par exemple qu’une équipe d’ingénieurs et de techniciens très qualifiés se mettent en tête de construire une machine à couper les cheveux en quatre dans le sens de la longueur.
La "valeur-travail" de cet appareil serait sans doute très élevée mais quelle serait sa véritable valeur ?
Qui achèterait cet engin et à quel prix ?
Subjectivement, nous n’accordons aucune valeur à une machine à couper les cheveux en quatre dans le sens de la longueur parce qu’elle ne nous est d’aucun intérêt et c’est pour cela que vous n’en avez jamais trouvé dans les rayons de votre supermarché.

Cette notion de valeur, de richesse est un produit de notre esprit, de notre perception individuelle des choses et c’est la rencontre de ces appréciations subjectives qui donne lieu à des échanges, des marchés et des prix. 
Le marché n’est rien d’autre que le lieu physique ou dématérialisé où nos différences se rencontrent et donnent lieu à des échanges ; vous n’y trouverez jamais rien d’autre que ce que nous, homo sapiens, être vivants, pensants et agissants y apportons.
L’économie, le marché sont un produit de notre nature humaine et n’ont jamais cessé, ne serait-ce qu’un instant, de refléter fidèlement et de servir cette nature.

Pour en revenir au prix demandé (30.000 euros) pour un ensemble de pièces plastique détériorées laissées à l'abandon à l'air libre et aux intempéries dans une casse automobile, des pièces dont on ne sait même pas si elles sont complètes et ajustables avec facilité, il est évident que leur valeur est 100% subjective à destination d'un amateur de réplique, qui plus est de Bugatti Royale Coupé Napoléon, ayant les moyens d'aboutir à en fabriquer une... ou à s'en servir pour une fabrication en petite série...
Le coût final de tout cela sera indubitablement énorme et les possibilités de revente très limité, d'autant plus qu'en nos temps de crise, d'écologie, de coûts pétroliers et d'usage..., une telle voiture n'a plus sa place...
Quid du châssis et des trains roulants, du moteur, des accessoires...
Et en finale, que de soucis pour obtenir une homologation !
N'est-il pas plus simple d'acquérir directement une voiture extravaguante mais prète à rouler, homologuée, garantie... et clés en mains...
Reste un milliardaire extraverti, fanatique de la Bugatti Royale Coupé Napoléon qui se contenterait d'en avoir une réplique dans son gagage-salon...
Mais..., ne préfèrerait-il pas, après réflexion, acquérir une "VRAIE" Duesenberg pour le même prix, qu'une réplique plastique qui n'est plus dans l'air du temps ?
Wait and see...
Il est dans la nature humaine de poursuivre toujours les choses qui s’évanouissent et de les apprécier à leur valeur dès qu’elles sont sur le point de disparaître.

avatar
scuderia57
Admin

Messages : 2983
Points : 5929
Date d'inscription : 17/07/2014
Age : 61
Localisation : Monaco

http://www.restoremania.org/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum